Le vice-Premier ministre israélien Sylvan Shalom a averti ce vendredi que l’armée lancerait une offensive de grande ampleur contre la bande de Gaza si le Hamas ne cessait pas ses tirs de roquettes depuis ce territoire palestinien.«Si les tirs de roquettes contre Israël ne cessent pas, il semble que nous allons devoir élever le niveau de notre activité et intensifier nos actions contre le Hamas», a déclaré M. Shalom à la radio publique israélienne. «Nous ne permettrons pas à nouveau de voir des enfants terrorisés dans des abris, et cela, finalement, nous obligera à lancer une nouvelle opération militaire», a-t-il averti. «J’espère que nous allons pouvoir l’éviter, mais c’est l’une des options dont nous disposons, et si nous n’avons pas le choix, nous l’utiliserons à l’avenir», a-t-il ajouté.

Des chasseurs F16 israéliens ont effectué six raids dans la nuit de jeudi à vendredi contre la bande de Gaza, blessant trois enfants, selon des sources hospitalières et les forces de sécurité du mouvement palestinien Hamas qui contrôle Gaza.

Ces raids surviennent après plusieurs tirs de roquettes palestiniennes ces derniers jours vers le territoire israélien.

Les groupes armés palestiniens de Gaza ont multiplié les attaques à la roquette depuis plusieurs semaines, dont l’une a tué un ouvrier agricole thaïlandais dans un kibboutz (village collectiviste) du sud d’Israël.

L’armée israélienne répond systématiquement aux tirs de roquettes palestiniennes de Gaza, généralement par des frappes aériennes dans les heures qui suivent.

Flambée de violence

Plus de 40 roquettes et obus de mortier ont été tirés de Gaza contre Israël depuis le début de l’année, dont près de 20 pour le seul mois de mars, selon un bilan de l’armée israélienne publié jeudi.

La bande de Gaza connaît une flambée de violence depuis plusieurs jours, la plus sérieuse depuis la fin d’une offensive dévastatrice de l’armée israélienne il y a 14 mois qui avait fait plus de 1.400 morts palestiniens.