Absolument hostile à engager tout contact avec l’opposition, Alexandre Loukachenko fait méthodiquement arrêter ou expulser tous les membres du Conseil de coordination, pourtant spécialement formé pour tenter un dialogue avec le régime. Au lendemain d’une nouvelle manifestation dominicale massive à travers tout le pays, qui prouve la détermination des anti-Loukachenko, des hommes cagoulés ont raflé quatre opposants appartenant au Conseil de coordination lundi. Dont Maria Kolesnikova, la dernière membre encore présente en Biélorussie du très médiatique trio féminin ayant conduit la campagne présidentielle contre l’indéboulonnable président, au pouvoir depuis vingt-six ans.

Lire aussi: La dernière opposante biélorusse restée dans le pays aurait été arrêtée