Le 25 mars, une âpre bataille parviendra à son terme avec l’attribution du poste de directeur général de l’OIT, suite au départ du Britannique Guy Ryder. Cinq candidats ont été soumis à des auditions publiques en janvier: l’Australien Greg Vines, actuel directeur général adjoint pour la gestion et la réforme à l’OIT, l’ex-premier ministre togolais Gilbert Houngbo, l’ex-ministre des Affaires étrangères sud-coréenne Kang Kyung-wha, l’ex-ministre française du Travail Muriel Pénicaud et le vice-président de l’Organisation internationale des employeurs Mthunzi Mdwaba. Ce dernier s’est confié au Temps sur sa vision des transformations du monde du travail et de l’institution qu’il espère présider.