Une pluie de débris provenant d'un avion de la compagnie United Airlines, contraint à faire demi-tour après l'incendie de son réacteur droit, s'est abattue samedi sur une zone résidentielle de Denver aux Etats-Unis. L'incident n'a fait aucun blessé.

Les passagers du vol UA328 de la compagnie United Airlines à destination d'Honolulu (Hawaï) ont eu la peur de leur vie. Peu après le décollage de l'aéroport de Denver, dans le Colorado, le réacteur droit s'est subitement enflammé.

L'appareil, un Boeing 777-220, «a fait demi-tour vers l'aéroport international de Denver où il a atterri sans encombre après avoir subi une panne de son réacteur droit juste après le décollage», a indiqué l'administration fédérale américaine de l'aviation (FAA) sur Twitter.

Des images prises à l'intérieur de l'avion, diffusées sur les réseaux sociaux, montrent le réacteur droit de l'appareil en proie aux flammes. L'appareil transportait 231 passagers et 10 membres d'équipage.

 

Un morceau d'avion dans un jardin

L'incident a également provoqué une chute de débris plus ou moins imposants tout au long du parcours emprunté par l'appareil lorsqu'il a fait demi-tour vers Denver. Un morceau de l'avion en forme de cercle, d'un diamètre équivalent à une porte d'entrée, s'est planté au beau milieu d'un jardin à Broomfield, une banlieue de Denver (Colorado).

La FAA a indiqué être «au courant des informations faisant état de débris tombés tout au long de l'itinéraire emprunté par l'avion». «Si vous trouvez des débris, s'il vous plaît, n'y touchez pas, ne les déplacez pas. Le @NTSB (National Transportation Safety Board, l'autorité fédérale de la sécurité des transports, ndlr) veut que tous les débris restent sur place pour les besoins de l'enquête», a tweeté la police de Broomfield.