Le rapport de l’OMS sur l’origine du SARS-CoV-2, présenté officiellement mardi à la presse, suscite des réactions mitigées bien que polies. Pas de diatribes à la Trump contre la Chine, mais néanmoins quelques critiques. Dans un communiqué, l’Union européenne estime que seule une enquête complète sur l’origine du virus et sa transmission à l’être humain permettra «de mieux comprendre et de contrôler» la pandémie de Covid-19. Elle considère que le rapport constitue «un premier pas utile», un euphémisme pour relever que ses conclusions sont loin d’être satisfaisantes.

Lire aussi: Appel à un traité international pour mieux se préparer aux pandémies à venir