Une vidéo mise en ligne par des militants montre des rebelles syriens frappant une dizaine de soldats blessés, avant de les aligner sur le sol et de les achever à l’arme automatique.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), les soldats ont été froidement exécutés jeudi dans des attaques rebelles sur trois barrages militaires près de Saraqeb, dans le nord-ouest du pays.

Le Conseil national syrien (CNS), la principale coalition de l’opposition syrienne en exil, a appelé les rebelles à rendre des comptes sur leurs agissements. Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme dénonce ce qui constitue «très vraisemblablement un crime de guerre» et Amnesty International condamne des images «choquantes d’un crime de guerre potentiel».