C'est bien la chaîne de télévision allemande ZDF qui réalise les «Politbarometer» sur la popularité des hommes politiques outre-Rhin et non l'inexistante «DDZ», comme un cafouillage nous l'a fait écrire dans l'article sur le chômage en Allemagne paru le 2 mars.