Le chaos entoure Boris Johnson de façon permanente, à Downing Street comme pendant ses années à la mairie de Londres. Autour de lui, le personnel change régulièrement, les accusations de copinage fusent, les complots et coups bas se fomentent.

Ce week-end, la plus féroce de ces luttes a démarré. Le premier ministre britannique et Dominic Cummings, son ancien proche conseiller, s’affrontent dans une bataille politique qui s’annonce sanglante. Il y est question de l’étrange paiement de la rénovation de l’appartement de Boris Johnson à Downing Street, de la stratégie de confinement ratée du Royaume-Uni, de fuites orchestrées auprès de la presse… Mais il est surtout question du choc frontal entre deux «mâles alpha», dont le destin politique est inséparable depuis cinq ans.