L'essentiel 

C'est le troisième jour consécutif que l'OFSP annonce moins de 50 nouveaux cas dans le pays. 

Les frontières suisses avec la France, l'Allemagne, l'Autriche seront en principe ouvertes sans restrictions le 15 juin.

Aux Etats-Unis, l'expert santé de Donald Trump, Anthony Fauci, appelle à la prudence face aux conséquences potentiellement «très grave» d'une reprise de l'économie trop rapide.

En France, le troisième jour de la lente remise en route du pays commence lesté par un bilan à nouveau en hausse. La pression sur les services d'urgence continue cependant de s'alléger. 

Retrouvez notre résumé de la  journée d'hier


■ Un dernier instantané: à Peshawar

Au Pakistan aussi, l'heure est au début de déconfinement. Un nouveau petit job.


■ Mal à la tête et perte d'odorat, d'abord

Surprise, la fièvre n'est pas l'effet le plus cité par des personnes qui ont été touchées par le virus. Les maux de tête et la perte d'odorat sont les symptômes les plus fréquents du Covid-19 chez les patients européens atteints d'une forme légère à modérée, selon une étude qui souligne que la maladie prend des formes différentes selon l'âge et le sexe.

Sept malades sur dix ont été atteints par chacun de ces deux symptômes, conclut l'étude publiée dans le Journal of Intern Medicine et réalisée auprès de plus de 1400 patients avec une infection par le nouveau coronavirus confirmée par un test de dépistage.

Les autres symptômes les plus fréquents étaient le nez bouché (67,8%), la toux (63,2%) et la fatigue (63,3%), suivis par les douleurs musculaires (62,5%), le nez qui coule (60,1%) et une perte de goût (54,2%). En revanche, la fièvre n'a été signalée que par moins de la moitié des patients (45,4%).

Cette première enquête épidémiologique sur des patients européens avec une forme non-sévère de Covid-19 avait été lancée par la Fédération internationale des sociétés d'ORL, pour évaluer la fréquence des symptômes de perte de l'odorat (anosmie) et du goût (agueusie), rapportés par certains patients depuis l'arrivée de la pandémie sur le continent européen.


■ La Suède déconseille tout voyage avant le 15 juillet

La Suède prolonge au 15 juillet sa recommandation de restreindre au maximum les voyages à l'étranger à cause de la pandémie de coronavirus, tout en lâchant du lest sur les déplacements à l'intérieur du pays.

Lors d'une conférence de presse à Stockholm, le premier ministre Stefan Lofven a indiqué que les voyages intérieurs, limités à une à deux heures de voiture du domicile, pourraient être effectués sous certaines conditions.

Je veux souligner que ceci ne signifie pas que les choses sont revenues à la normale

a-t-il précisé.

Johan Carlson, directeur général de l'Agence publique de santé de Suède, a expliqué que de courts voyages étaient possibles, à condition qu'il ne s'agisse pas de rendre visite à des personnes âgées ou d'autres groupes à risque et que les contacts physiques soient évités autant que possible.


■ Les services américains évoquent un piratage chinois de la recherche de vaccin

La police fédérale américaine confirme la rumeur qui circulait depuis un jour. Elle publie un avertissement officiel mettant en garde les chercheurs américains travaillant à la mise au point d'un vaccin et de traitements pour endiguer le nouveau coronavirus contre des tentatives de la Chine pour pirater le fruit de leur recherche.

«Les tentatives de la Chine pour cibler ces secteurs représentent une menace grave pour la réponse de notre pays au Covid-19», affirment le FBI et l'agence américaine pour la cybersécurité dans un communiqué.


■ Face au boom de la consommation d'alcool, la Russie envisage de relever l'âge légal

Contrairement à ce que laisse penser le cliché, la Russie n'est plus une championne de la consommation d'alcool. La population en boit moins désormais que les Français ou les Allemands.

Mais ces derniers mois, le curseur est fortement reparti à la hausse. Selon l'institut d'études de marché GFK, les ventes d'alcool ont grimpé de 65% sur un mois en Russie dès la première semaine d'isolement obligatoire, fin mars.

Dès lors, ce mercredi, le ministre russe de la Santé s'est prononcé en faveur d'une hausse de l'âge légal de 18 à 21 ans pour l'achat d'alcool, en réponse à une mortalité accrue liée aux boissons alcoolisées depuis le début de la pandémie.

«Si les députés sont prêts à réaliser (cette réforme), alors pourquoi pas!», a dit Mikhaïl Mourachko, à l'occasion d'une prise de parole devant le parlement.

Nous avons un suivi opérationnel de la mortalité. Malheureusement, au cours de cette période (d'épidémie), la part de l'alcool dans la mortalité a commencé à augmenter

a ajouté le ministre.

Lire aussi: La Russie «oublie» de compter ses morts du coronavirus 


■ Un instantané: les doléances des employés d'agences de voyage allemandes

Devant la Porte de Brandenburg à Berlin, des employés d'agences de voyage manifestent pour demander un soutien au secteur, ce mercredi 13 mai.


■ L'Europe incitée à rouvrir ses frontières intérieures

L'Union européenne a appelé mercredi ses membres à rouvrir leurs frontières intérieures pour faciliter le tourisme. La Commission européenne cherche à empêcher un naufrage du secteur touristique, crucial pour l'économie de l'UE puisqu'il représente 10% de son PIB et 12% des emplois, bien plus encore dans certains pays du sud de l'Europe, comme l'Italie et l'Espagne, déjà très endeuillés par le coronavirus.

«Cela ne va pas être un été normal... Mais si nous faisons tous des efforts, nous n'aurons pas à passer l'été bloqués à la maison ou l'été ne sera pas complètement perdu pour l'industrie touristique», a déclaré la vice-présidente exécutive de la Commission, Margrethe Vestager, lors d'une conférence de presse à Bruxelles. La Commission européenne veut inciter à une réouverture des frontières intérieures de l'UE de façon «concertée» et «non discriminatoire».


■ La conférence de presse de ce mercredi du Conseil fédéral 

  • Réouverture des frontières 

Karin Keller-Sutter évoque la réouverture des frontières avec la France, l'Allemagne et l'Autriche. Le Conseil fédéral précisera les détails de cette réouverture le 27 mai.

Concernant l'Italie, le Département fédéral de justice et police est en contact avec Rome, a ajouté la ministre. La situation y est différente comparée à celle des trois autres pays voisins de la Suisse. La circulation à l'intérieur du pays y est encore restreint. Il est encore difficile de dire quand ses frontières ouvriront.

Dès le 16 mai, un assouplissement, principalement avec l'Autriche et l'Allemagne sera réalisé. Il concernera notamment les détenteurs de résidences secondaires dans les pays sus-mentionnés.  

La levée de toutes les restrictions au passage des frontières se fera à compter du 15 juin. En fonction de l'évolution de la situation, des vacances d'été en France en Allemagne ou encore en Autriche pourraient s'envisager.

  • Mesures d'accompagnement pour le sport 

Viola Amherd annonce 500 millions de francs supplémentaires pour aider le secteur du sport. 

A ce sujet, lire: Jusqu'à 500 millions de francs supplémentaires pour sauver le sport suisse


■ Le Conseil fédéral lance la phase de test de l'appli de traçage

L'application de traçage de contact Covid-19 entrera prochainement dans la phase de test. Cette dernière sera réglée par une ordonnance. Sa validité est limitée au 30 juin, a décidé ce mercredi le Conseil fédéral.

L'ordonnance est basée sur la loi sur la protection des données. Elle règle l'organisation, l'exploitation et l'utilisation de l'application ainsi que le traitement des données durant la phase de test, précise le gouvernement.

A ce sujet, lire aussi: 

L'application devrait être testée dès la semaine prochaine par des collaborateurs des écoles polytechniques fédérales de Lausanne et de Zurich, des militaires et des employés des hôpitaux, de la Confédération et des administrations cantonales. Elle sera également mise à la disposition d'autres personnes et organisations afin d'identifier les éventuels défauts techniques et autres problèmes d'utilisation.

Le préposé fédéral à la protection des données et à la transparence estime que la phase de test prévue est conforme à la législation sur la protection des données. Le Parlement a demandé lors de la session extraordinaire une base légale avant d'introduire l'application auprès du grand public. Le Conseil fédéral entend la proposer le 20 mai.


■ Les frontières avec la France, l'Allemagne et l'Autriche ouvertes le 15 juin

La frontière suisse avec l'Allemagne et l'Autriche sera à nouveau ouverte à partir du 15 juin, a confirmé à l'agence d'information Keystone-ATS le Département fédéral de justice et police. Il invoque l'évolution positive de la pandémie liée au coronavirus.

De son côté, l'Allemagne vise une levée à la mi-juin des restrictions de circulation mises en place à ses frontières pour endiguer la pandémie de nouveau coronavirus, a annoncé mercredi le ministre de l'Intérieur. Les contrôles en vigueur seront assouplis dès le 16 mai.

L'Allemagne, de même que ses voisins, ont «le clair objectif d'un retour d'une libre circulation en Europe à partir de la mi-juin», a déclaré Horst Seehofer lors d'une conférence de presse, annonçant par ailleurs un assouplissement des contrôles en vigueur à partir du 16 mai.


■ Trois instantanées 


■ Le nombre de nouveaux cas reste en dessous de 50

Trente-trois nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés en 24 heures, annonce l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). La Suisse compte au total 30 413 cas confirmés en laboratoire.

C'est le troisième jour consécutif que l'OFSP annonce moins de 50 nouveaux cas. Et la barre de 100 nouveaux cas n'a plus été franchie depuis dimanche 3 mai. A l'heure actuelle, 1564 personnes sont décédées en lien avec un COVID-19 confirmé, soit trois décès de plus que mardi. Cela correspond à une incidence de 18 décès pour 100 000 personnes.

Interactif:  Nos données actualisées

Plus de 322 084 tests ont été effectués pour le SARS-CoV-2, virus du COVID-19, dont 11% étaient positifs (plusieurs tests positifs ou négatifs sont possibles chez la même personne). L’incidence se monte à 354 cas pour 100 000 habitants, précise l'OFSP. Le nombre de cas est soumis à des fluctuations hebdomadaires. Par rapport à la taille de leur population, les cantons de Genève, Tessin, Vaud, Bâle-Ville et du Valais restent les plus touchés. Un pourcent du canton de Genève a contracté le virus. C'est le seul canton a avoir dépassé ce seuil.


■ Reprise progressive du trafic ferroviaire entre la Suisse et Paris

A la suite de l’allègement des mesures de lutte contre le coronavirus par les autorités suisses et françaises, Lyria annonce la reprise progressive du trafic ferroviaire entre la Suisse et Paris.

Les voyageurs sont soumis à des directives strictes. Le port du masque est obligatoire à bord des trains, y compris pour les enfants à partir de 11 ans. Par ailleurs, toute personne circulant sur le territoire français doit se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire et des documents d’identité nécessaires pour des contrôles de douane aux frontières.

Depuis lundi 11 mai 2020, un aller-retour quotidien est assuré entre Genève <> Paris (deux liaisons par jour dès le 18 mai) et Bâle <> Paris. Ces cadences devraient être renforcées dans un second temps sur tout le réseau Lyria. L’entreprise franco-suisse se tient prête à augmenter son plan de transport en juin et pendant l’été, en fonction de l’évolution des directives gouvernementales. 


■ Premiers assouplissements en Angleterre 

Les habitants de l'Angleterre sont autorisés à partir de mercredi à sortir davantage de chez eux et encouragés à se rendre au travail s'ils ne peuvent travailler de chez eux. Cette décision constitue un premier assouplissement du confinement en place depuis fin mars.  L'Ecosse, le Pays de Galles et l'Irlande du Nord préfèrent ne pas suivre ce chemin pour l'instant et demandent toujours à la population de «rester la maison».

Lire aussi: Boris Johnson reprend son poste dans un pays sans direction

Les Anglais peuvent désormais prendre leur voiture pour se rendre dans un parc régional, jouer au tennis ou au golf, voir un ami ou se rendre dans un magasin de jardinage, mais tout en respectant une distance de deux mètres les uns avec les autres, faute de quoi ils risquent une amende de 100 livres (119 francs).

Des millions de personnes qui ne peuvent pas travailler à domicile doivent aussi reprendre le chemin du travail, après avoir été vivement encouragées par Boris Johnson. Le ministre des Transports, Grant Shapps, les a toutefois incitées à «se déplacer en vélo ou à marcher». Pour respecter les consignes de distanciation sociale, les transports en commun ne peuvent accepter qu'un usager habituel des transports sur 10, a-t-il souligné mercredi sur la BBC.

Il est en outre de nouveau autorisé de visiter des logements en vente, ce qui devrait aider à la reprise du marché immobilier.


■ L'aéroport de Genève planche sur des mesures d'économies

Sans revenus ou presque depuis deux mois à cause de la pandémie de Covid-19, l'aéroport de Genève réfléchit à des mesures d'économies sévères.

Nous devons nous adapter,

a déclaré sur les ondes de la RTS le directeur général de l'infrastructure André Schneider.

Les responsables de l'aéroport s'attendent à des pertes supérieures à 50 millions de francs cette année et à un recul de 10% du nombre de passagers. En temps normal, l'aéroport accueille quotidiennement entre 40 000 et 60 000 passagers par jour. Depuis la crise, la fréquentation quotidienne a chuté à 300 personnes en moyenne.

A ce sujet, lire:  99,58% de passagers en moins à l'aéroport de Genève

«95% de nos revenus sont liés aux passagers», a souligné André Schneider. Or, l'aéroport de Genève doit afficher un équilibre financier, comme la loi le lui impose. «Nous devons couvrir nos coûts, car nous ne sommes pas subventionnés». Les bénéfices des années précédentes ont été réinvestis dans les infrastructures.


■ Unilabs lance des tests sérologiques

Unilabs a annoncé ce mercredi le lancement de tests sérologiques afin de détecter la présence des anticorps contre le Covid-19.

«Ces tests de détection des anticorps permettent d'identifier les personnes qui ont été infectées par le virus, en particulier celles qui n'ont pas présenté de symptômes», a déclaré le Dr Christian Rebhan, directeur médical et opérationnel d'Unilabs. «La détection de ces anticorps éclaire les prises de décisions de traitement et pourrait renseigner si une personne a acquis une éventuelle immunité au virus. La question de savoir si la personne possédant des anticorps est protégée contre une seconde infection doit encore être confirmée par des études en cours».


■ L'Autriche et l'Allemagne vont rouvrir leur frontière le 15 juin

L'Autriche et l'Allemagne prévoient de rétablir à partir du 15 juin la libre circulation à leur frontière commune fermée depuis mi-mars en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus, a indiqué mercredi le gouvernement autrichien.

Lire aussi: Frontières fermées et quotidiens bouleversés

«A partir du 15 juin, l'ouverture de la frontière entre l'Allemagne et l'Autriche sera possible», a indiqué sur la radio publique Ö1 la ministre du Tourisme et de l'Agriculture Elisabeth Köstinger. Cette décision prise «après discussions» entre les dirigeants des deux pays sera précédée d'un assouplissement des conditions de passage dès le 15 mai.


■ Genève: le Grand Conseil avalise les aides de l'Etat

Le Grand Conseil avalise les aides versées par l'Etat de Genève afin de soutenir les entreprises dans le cadre de la crise sanitaire due au Covid-19. Il a adopté en urgence mardi soir plusieurs projets de loi du Département du développement économique (DDE).

A la quasi-unanimité, les députés ont confirmé a posteriori l'aide financière de l'Etat pour le paiement des loyers commerciaux. Le canton, l'Union suisse des professionnels de l'immobilier, la Chambre genevoise immobilière et l'ASLOCA ont conclu un accord permettant aux microentreprises et aux indépendants d'être exonérés de leur loyer commercial d'avril.

Ce soutien extraordinaire porte sur les loyers n'excédant pas 3500 francs par mois, charges non comprises. L'accord, qui prévoit que le canton prend en charge 50% du loyer et le bailleur l'autre moitié, a ensuite été prolongé pour le mois de mai. Le Grand Conseil a accepté mardi soir un amendement du PS pour inclure le loyer de juin.

Le gouvernement a prévu une enveloppe de 6 millions de francs, a rappelé le conseiller d'Etat Pierre Maudet, en charge du DDE. «Quelque 3000 microentreprises en ont bénéficié en avril pour un total de 2,5 millions», a-t-il indiqué, soulignant que cette mesure vise à «préserver la substance économique pour passer un cap difficile.»


■ Le gouvernement tessinois vole au secours du tourisme

Le gouvernement tessinois lance une campagne pour le tourisme au sud des Alpes. Bons pour des nuitées, des repas ou les transports publics: cette offensive d'après-Covid est menée de concert avec l'office du tourisme du Tessin et la Banque cantonale.

Le projet «Vivi il tuo Ticino» a pour objectif de relancer le tourisme pour cet été

Norman Gobbi, président du gouvernement tessinois

Mise en valeur de la région

Le chef du Département des finances et de l'économie, Christian Vitta, veut mettre en valeur la région pour convaincre les Tessinois et les Suisses alémaniques de passer leurs vacances au Tessin. Le canton latin tire en temps normal 11% de son produit intérieur brut du tourisme.

Cette nouvelle offre complète le «Ticinoticket» par des bons de rabais intitulés «Soggiorna il Ticino» et «Gusta il Ticino». Contrairement au «Ticinoticket», ces nouveaux bons seront exclusivement destinés aux habitants du Tessin.

Avec le bon «Soggiorna il Ticino», le client bénéficie d'une réduction de 20% lorsqu'il réserve une nuitée au Tessin. La nuitée doit coûter au moins 150 francs.

Avec «Gusta il Ticino», les Tessinois de plus de 18 ans peuvent échanger un bon de 25 francs dans un restaurant de leur choix. La consommation doit coûter au moins 40 francs.

Le projet «Vivi il tuo Ticino» coûte, a déclaré le conseiller gouvernemental Vitta. La Banque cantonale tessinoise prendra en charge une partie des frais, à savoir 6,2 millions de francs. Le gouvernement soutient également le secteur et renoncera à diverses recettes et taxes. Il attend de ce projet qu'il génère 20 millions de francs.