L'essentiel

Les restaurants ouvriront à nouveau leurs portes le jeudi 10 décembre dans les cantons de Fribourg, Genève, Jura, Neuchâtel et Vaud.

A Genève, le Conseil d'Etat a annoncé à réouverture des commerces pour samedi.

La Suisse a enregistré en 24 heures 4876 cas supplémentaires et 100 décès. C'est un léger rebond par rapport à mardi (4241 cas), mais en-dessous des chiffres de
vendredi (4946) et jeudi (5007).

En France, le président Emmanuel Macron a annoncé son plan de desserrement mardi soir, en trois actes: réouverture des magasins ce samedi, des salles de spectacles le 15 décembre, des restaurants le 20 janvier.

Retrouvez les informations de mardi, et l'ensemble de nos suivis de cet automne.


■ Pourquoi le Valais ne veut pas rouvrir ses restaurants le 10

Le jeudi 10 décembre, donc, les restaurants ouvriront à nouveau leurs portes dans cinq cantons. Les conseils d'Etat concernés ont parlé mercredi d'une «concertation romande»... sauf que le Valais ne s'est pas joint à la décision.

Président du gouvernement valaisan, Christophe Darbellay s'en explique: «Le Valais a défini une ligne de conduite et il s’y tient. Le dispositif actuel prend fin le 13 décembre. D’ici là, nous réévaluerons la situation afin de définir les mesures à partir de cette date. Mais, au vu de la situation actuelle qui se détend mais avec un taux de nouvelles contaminations toujours élevé et des soins intensifs sous pression, nous estimons qu’il sera bénéfique de bénéficier d’un week-end supplémentaire de fermeture des restaurants – et donc de ne pas les rouvrir le 10 décembre. Notre objectif est de protéger la population et de soulager le système de santé. Pour cela, nous souhaitons diminuer le nombre de cas au minimum, pour entamer les fêtes de fin d’année, qui sont une période délicate, dans les meilleures conditions. Nous communiquerons jeudi, dans une semaine, sur la suite.»


■ Réouverture presque romande des restaurants le 10 décembre

C'est le Conseil d'Etat fribourgeois qui a donné l'information en premier, au détour d'un communiqué: dans des cantons romands, les restaurants rouvriront le 10 décembre.

Le collège a écrit: «... le Conseil d’Etat a décidé de prolonger jusqu’au 10 décembre prochain les mesures et restrictions actuellement en vigueur. En coordination entre les cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève et du Jura, les café et restaurants pourront réouvrir dès ce matin-là. Le Gouvernement fribourgeois décidera si d’éventuelles mesures d’assouplissements peuvent intervenir dès cette date.»

Les communiqués de chaque canton ont suivi. Il s'agit en réalité de cinq cantons: Fribourg, Genève, le Jura, Neuchâtel et Vaud.

Dans leur communication, les conseils d'Etat parlent d'une «concertation romande», mais le Valais ne figure pas dans le groupe.

A cette heure, la reprise des affaires des restaurants valaisans reste agendée pour le 13 décembre.


■ En image: le salon du tourisme de Séville

Cela peut surprendre, mais ces jours se tient à Séville le Sommet de l'innovation dans le tourisme. Un photographe en a saisi un instantané.


■ Une concertation romande pour la réouverture des restaurants?

Durant un point de presse du gouvernement genevois (lire ci-dessous), le ministre de la Santé Mauro Poggia a indiqué qu'une communication «romande» devrait être faite en fin d'après-midi ce mercredi. Puisque le Conseil d'Etat vaudois s'exprime vers 16h, cela laisse penser à une concertation des cantons pour la date de réouverture.


■ Les commerces rouvrent samedi à Genève

Genève a appliqué un semi-confinement sévère, en fermant les commerces de produits dits «non essentiels», comme au printemps. Le Conseil d'Etat, qui tient une conférence de presse en ce moment, annonce la réouverture des magasins dès samedi.

Masque. Le gouvernement exige le port du masque «tant dans sa sphère privée, professionnelle que dans les commerces ou les rues du canton. Le Conseil d'Etat a demandé aux autorités communales de clarifier dans quelles rues et places l'obligation du masque est effective», est-il précisé.

Restaurants et autres. Les restaurants, bars, ainsi que les cinémas et salles de spectacles et installations sportives restent fermés.

Concernant les restaurants, le gouvernement glisse dans son communiqué qu'«une date d'ouverture des établissements de restauration sera communiquée à brève échéance afin de pouvoir permettre à la branche de s'organiser».


■ Au Danemark, le cauchemar des visons n'en finit pas

Le cauchemar national continue. Le Danemark a choisi de se débarrasser en toute hâte de millions de visons suspectés d'être infectés par une mutation du Covid-19; mais même morts et enterrés, les visons font encore parler d'eux. Dans un charnier dans l'ouest du Danemark, des cadavres d'animaux remontent à la surface sous l'effet des gaz de putréfaction.

Le phénomène s'est produit sur un terrain militaire près d'Holstebro, à l'ouest du pays, dans un des charniers improvisés pour enterrer la masse impressionnante d'animaux euthanasiés, selon des images diffusées par la télévision publique DR. Remontées de terre sous la pression accumulée des gaz de pourrissement, les carcasses de visons n'y sont plus recouvertes que par une fine couche de chaux et d'une terre très sablonneuse, qui aurait facilité le phénomène selon la police locale.

«L'État joue avec notre nature et l'utilise comme une décharge», a déploré Leif Brøgger, un conseiller municipal d'Holstebro, cité mercredi par le quotidien Jyllands-Posten. Les bêtes qui resurgissent ont de surcroît été enterrées à 200 mètres d'un lac, soit 100 mètres de moins que les recommandations. Ce qui fait craindre des problèmes de pollution au phosphore et à l'azote, à laquelle les autorités ont promis de remédier. 

Notre revue de presse: Covid-19: au Danemark, les visons ne font pas la une quand ils sont abattus pour finir en manteaux de fourrure, mais maintenant oui


■ Ursula von der Leyen appelle à «ne pas assouplir trop vite» les règles anti-covid

«Nous devons tirer les leçons de l'été, ne pas répéter les mêmes erreurs et ne pas assouplir trop vite. Relâcher trop rapidement et trop largement, c'est le risque d'une troisième vague après Noël», a averti la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen devant le Parlement européen.

Dans son dernier bulletin en début de semaine, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies jugeait la situation «gravement préoccupante» pour la majorité des Etats de l'UE, y compris la France et l'Allemagne, qui annoncent un allègement des restrictions à l'approche des fêtes de fin d'années.

Concernant les déplacements transfrontaliers, les Vingt-Sept peinent à harmoniser leurs différentes règles sanitaires, malgré les appels de l'UE à une meilleure coordination. Selon Paris, une «coordination européenne est menée à l'initiative de la France» sur la réouverture des stations de ski.


■ Légère hausse des nouveaux cas par rapport à mardi

La Suisse compte mercredi 4876 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Cent décès supplémentaires sont à déplorer et 257 malades ont été hospitalisés. Mardi, 142 décès étaient indiqués.

C'est un léger rebond par rapport à mardi (4241 cas), mais en-dessous des chiffres de
vendredi (4946) et jeudi (5007).

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 30 392 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 16,04%. Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 61 492. Sur les deux dernières semaines, le pays compte ainsi 711,32 nouvelles infections pour 100 000 habitants.


■ A Marseille, des food trucks tenus par des chefs

Faute de tenir leurs restaurants, plusieurs grands chefs de Marseille ont adopté le food-truck, raconte l'AFP. A l'image d'Alexandre Mazzia, double étoilé et désormais au volant de son propre camion, «Michel», du nom de son grand-père pêcheur de l'Ile-de-Ré.

Nectar de betterave fumée déglacé au balsamique blanc et courge rôtie à la pommade de citron, en entrée; «Kefté» d'agneau au sumac, choux rouge en ragoût, navet au miel et patates douces comme plat; et texture de madeleine fondante aux graines de pavot en dessert: à 11h30, mardi, la file d'attente est déjà longue pour ce panier-repas à 24 euros. Neuf personnes travaillent dans le camion.

«Ca fait deux ans que j'avais ce projet de food truck en moi», explique Alexandre Mazzia. Et c'est avec le nouveau confinement pour lutter contre l'épidémie de coronavirus que «Michel» se gare, début novembre, sur le Prado, un des plus célèbres boulevards de Marseille, à quelques encablures de son restaurant. Le succès est immédiat, avec jusqu'à 200 repas servis par jour.

Au cœur de la ville, sur le parvis de l'hôtel Intercontinental, un autre food truck met à l'honneur la gastronomie de la deuxième ville de France. Mais, dans «La boîte à sardines», le chef est différent chaque soir. Depuis la mi-novembre, plusieurs grandes toques se sont illustrées: Lionel Levy, Ludovic Turac, Coline Faulquier...

Ce food truck est d'abord un point de vente. Chaque chef cuisine dans son propre restaurant. «C'est un drive solidaire pour filer un coup de main aux copains dans la mouise», explique Lionel Levy.


■ Les bourses asiatiques ne participent pas à l'euphorie générale

Dans leurs bilans des bourses asiatiques après fermetures, les agences notent que ces places ne se montrent pas tout à fait à l'unisson du bonheur boursier ambiant (lire ci-dessous).

A Tokyo, l'euphorie a été limitée «par les inquiétudes concernant l'économie nipponne» alors que l'archipel fait face à une recrudescence de coronavirus, a conclu Okasan Online Securities. L'indice vedette Nikkei a progressé de 0,5% à 26.296,86 points et l'indice élargi Topix a gagné 0,3% à 1.767,67 points.

A Hong Kong, où les autorités ont ordonné la fermeture à partir de jeudi et pour une semaine des bars et discothèques face à la remontée des cas, l'indice Hang Seng a malgré tout terminé dans le vert, progressant de 0,31% à 26.669,75 points.

L'indice composite de Shanghai a perdu 1,19% à 3.462,33 points et celui de Shenzhen a cédé 1,74% à 2.254,30 points.


■ L'indice Credit Suisse - CFA Society Switzerland remonte

Avec les annonces qui se sont succédé dernièrement concernant l'efficacité et la commercialisation de plusieurs vaccins, la communauté financière a renoué avec un certain optimisme quant au redressement de l'économie helvétique. Le baromètre établi par Credit Suisse et CFA Society Switzerland s'est établi à 30 points en novembre, dépassant le niveau de septembre (26,2) avant la deuxième déferlante pandémique, qui avait fait plonger l'indicateur à 2,3 points.

«Les expectatives concernant l'évolution conjoncturelle dans la zone euro, aux Etats-Unis et en Chine pour les six prochains mois ont toutes connu une éclaircie», relèvent les auteurs de l'étude publiée ce mercredi.


■ Les bourses en légère hausse, portées par les espoirs de vaccins et de plans de relance

La Bourse de Londres gagne du terrain ce mercredi matin (+0,48%). Ce mercredi, le gouvernement britannique doit annoncer un plan de dépenses pour la relance.

Paris se laissait tranquillement porter (+0,25%) par l'entrain de Wall Street la veille, notent les analystes.


■ La construction au plus bas

Les chiffres d'affaires du secteur principal de la constructions se sont affaissés de 11% à 5,40 milliards de francs au 3e trimestre, indique ce mercredi l'indice suisse de la construction compilé par la Société suisse des entrepreneurs et Credit Suisse. Les recettes pour le dernier trimestre sont attendues à 4,7 milliards de francs, qui porteraient le total annuel à quelque 19 milliards, en recul de 7% sur un an. Le millésime 2020 s'avérerait ainsi être le plus mauvais depuis 2015.

Les auteurs de l'étude ont néanmoins perçu de premiers signes de reprise avec une recrudescence des nouveaux contrats de construction entre juillet et fin septembre, soit avant le déferlement de la seconde vague pandémique, résume l'ATS.


■ Naples expérimente le «test suspendu», comme le café offert

A Naples, on est fier de la tradition du «café suspendu» qui consiste à payer deux cafés pour qu'un nécessiteux puisse savourer le sien gratuitement. Ce geste solidaire s'applique désormais aux tests Covid.

Dans l'église San Severo Fuori Le Mura, sise dans l'un des quartiers les plus surpeuplés de Naples, une association locale propose aux résidents de faire un test rapide pour détecter le virus tout en offrant un autre test à un concitoyen anonyme. «C'est une zone à haut risque: des familles nombreuses y vivent dans des logements exigus, le danger de contagion est donc très élevé», explique Angelo Melone, l'instigateur de cette initiative à but non lucratif.

En deux semaines, mille personnes ont été testées, dont 300 ont bénéficié de la générosité de leurs voisins.


■ A Los Angeles aussi, pas de restaurants à Noël

Deuxième plus grande ville des Etats-Unis, Los Angeles n'aura pas de restaurants a accessibles pour les fêtes. Les autorités ont décidé la fermeture à partir de mercredi soir et pour au moins trois semaines des restaurants, brasseries et bars, qui ne pourront pratiquer que la vente à emporter. La Californie connaît actuellement des chiffres record de contaminations par le coronavirus ces jours.


■ En France, trois dates pour le déconfinement

Le président français Emmanuel Macron a détaillé mardi soir son plan de desserrement des mesures anti-covid.

Samedi, les commerces «non essentiels» pourront rouvrir, jusqu'à 21h. Les normes sont relevées, à 8 m2 par client.

Si la situation sanitaire continue de s'améliorer, le confinement sera levé le 15 décembre pour être remplacé par un couvre-feu national de 21h à 07h, avec une exception pour les soirées du 24 et du 31 décembre où la circulation sera libre. Les déplacements seront également permis dans un rayon de 20 km et pendant trois heures, au lieu d'1 km et d'une heure aujourd'hui.

Le 15 décembre justement, les cinémas, salles de concert et musée pourront rouvrir.

En revanche les bars et restaurants devront garder portes closes au moins jusqu'au 20 janvier.



Les nouveaux cas en Suisse (par 24 heures) depuis début mai:

  • Mardi 24 novembre: 4241.
  • Lundi 23 novembre (pour les 3 jours): 9751.
  • Vendredi 20 novembre: 4946.
  • Jeudi 19 novembre: 5007.
  • Mercredi 18 novembre: 6114.
  • Mardi 17 novembre: 4560.
  • Lundi 16 novembre (pour les trois jours): 12 839.
  • Vendredi 13 novembre: 6739.
  • Jeudi 12 novembre: 6924.
  • Mercredi 11 novembre: 8270.
  • Mardi 10 novembre: 5980.
  • Lundi 9 novembre (pour les trois jours): 17 309 cas.
  • Vendredi 6 novembre: 9409 cas.
  • Jeudi 5 novembre: 10 128.
  • Mercredi 4 novembre: 10 073.
  • Mardi 3 novembre: 6126.
  • Lundi 2 novembre (pour les trois jours): 21 926.
  • Vendredi 30 octobre: 9207.
  • Jeudi 29 octobre: 9386.
  • Mercredi 28 octobre: 8616.
  • Mardi 27 octobre: 5949.
  • Lundi 26 octobre (pour les trois jours): 17 440.
  • Vendredi 23 octobre: 6634.
  • Jeudi 22 octobre: 5256.
  • Mercredi 21 octobre: 5596.
  • Mardi 20 octobre: 3008.
  • Lundi 19 octobre (pour les trois jours): 8737.
  • Vendredi 16 octobre: 3015.
  • Jeudi 15 octobre: 2613.
  • Mercredi 14 octobre: 2823.
  • Mardi 13 octobre: 1445.
  • Lundi 12 octobre (pour les 3 jours): 4068.
  • Vendredi 9 octobre: 1487.
  • Jeudi 8 octobre: 1172.
  • Mercredi 7 octobre: 1077.
  • Mardi 6 octobre: 700.
  • Lundi 5 octobre (pour les 3 jours): 1548.
  • Vendredi 2 octobre: 552.
  • Jeudi 1er octobre: 550.
  • Mercredi 30 septembre: 411.
  • Mardi 29 septembre: 225.
  • Lundi 28 septembre (pour les 3 jours): 782.
  • Vendredi 25 septembre 488.
  • Jeudi 24 septembre: 391.
  • Mercredi 23 septembre: 437.
  • Mardi 22 septembre: 286.
  • Lundi 21 septembre (pour les 3 jours): 1095.
  • Samedi 19, dimanche 20 septembre: l’OFSP a arrêté de diffuser les chiffres le week-end.
  • Vendredi 18 septembre: 488.
  • Jeudi 17 septembre: 530.
  • Mercredi 16 septembre: 514.
  • Mardi 15 septembre: 315.
  • Lundi 14 septembre: 257.
  • Dimanche 13 septembre: 475.
  • Samedi 12 septembre: 465.
  • Vendredi 11 septembre: 528.
  • Jeudi 10 septembre: 405.
  • Mercredi 9 septembre: 469.
  • Mardi 8 septembre: 245.
  • Lundi 7 septembre: 191.
  • Dimanche 6 septembre: 444.
  • Samedi 5 septembre: 425.
  • Vendredi 4 septembre: 405.
  • Jeudi 3 septembre: 364.
  • Mercredi 2 septembre: 370.
  • Mardi 1er septembre: 216.
  • Lundi 31 août: 163.
  • Dimanche 30 août: 292.
  • Samedi 29 août: 376
  • Vendredi 28 août: 340.
  • Jeudi 27 août: 361.
  • Mercredi 26 août: 383.
  • Mardi 25 août: 202.
  • Lundi 24 août: 157.
  • Dimanche 23 août: 276.
  • Samedi 22 août: 295.
  • Vendredi 21 août: 306.
  • Jeudi 20 août: 266.
  • Mercredi 19 août: 311.
  • Mardi 18 août: 197.
  • Lundi 17 août: 187.
  • Dimanche 16 août 200.
  • Samedi 15 août: 253.
  • Vendredi 14 août: 268.
  • Jeudi 13 août: 234.
  • Mercredi 12 août: 274.
  • Mardi 11 août: 187.
  • Lundi 10 août: 105.
  • Dimanche 9 août: 152.
  • Samedi 8 août: 182.
  • Vendredi 7 août: 161.
  • Jeudi 6 août: 181.
  • Mercredi 5 août 181.
  • Mardi 4 août: 130.
  • Lundi 3 août: 66.
  • Dimanche 2 août: 138.
  • Samedi 1er août: 180.
  • Vendredi 31 juillet: 210.
  • Jeudi 30 juillet: 220.
  • Mercredi 29 juillet: 193.
  • Mardi 28 juillet: 130.
  • Lundi 27 juillet: 65.
  • Dimanche 26 juillet: 110.
  • Samedi 25 juillet: 148.
  • Vendredi 24 juillet: 154.
  • Jeudi 23 juillet: 117.
  • Mercredi 22 juillet: 141.
  • Mardi 21 juillet: 108.
  • Lundi 20 juillet: 20.
  • Dimanche 19 juillet: 99.
  • Samedi 18 juillet: 110.
  • Vendredi 17 juillet: 92.
  • Jeudi 16 juillet: 142.
  • Mercredi 15 juillet: 132
  • Mardi 14 juillet: 70.
  • Lundi 13 juillet: 63.
  • Dimanche 12 juillet: 85.
  • Samedi 11 juillet: 108.
  • Vendredi 10 juillet: 104.
  • Jeudi 9 juillet: 88.
  • Mercredi 8 juillet: 129.
  • Mardi 7 juillet: 54.
  • Lundi 6 juillet: 47.
  • Dimanche 5 juillet: 70.
  • Samedi 4 juillet: 97
  • Vendredi 3 juillet: 134.
  • Jeudi 2 juillet: 116.
  • Mercredi 1er juillet: 137.
  • Mardi 30 juin: 62.
  • Lundi 29 juin: 35.
  • Dimanche 28 juin: 62.
  • Samedi 27 juin: 69.
  • Vendredi 26 juin: 58.
  • Jeudi 25 juin: 52.
  • Mercredi 24 juin: 44.
  • Mardi 23 juin: 22.
  • Lundi 22 juin: 18.
  • Dimanche 21 juin: 18.
  • Samedi 20 juin: 26.
  • Vendredi 19 juin: 17.
  • Jeudi 18 juin: 17.
  • Mercredi 17 juin: 14.
  • Mardi 16 juin: 37.
  • Lundi 15 juin: 14.
  • Dimanche 14 juin: 23.
  • Samedi 13 juin: 31.
  • Vendredi 12 juin: 19.
  • Jeudi 11 juin: 33.
  • Mercredi 10 juin: 23.
  • Mardi 9 juin: 16.
  • Lundi 8 juin: 7.
  • Dimanche 7 juin: 9.
  • Samedi 6 juin: 20.
  • Vendredi 5 juin: 23.
  • Jeudi 4 juin: 20.
  • Mercredi 3 juin: 19.
  • Mardi 2 juin: 3.
  • Lundi 1er juin: 9.
  • Dimanche 31 mai: 17.
  • Samedi 30 mai: 17
  • Vendredi 29 mai: 32.
  • Jeudi 28 mai: 20.
  • Mercredi 27 mai: 15.
  • Mardi 26 mai: 15.
  • Lundi 25 mai: 10.
  • Dimanche 24 mai: 11.
  • Samedi 23 mai: 18.
  • Vendredi 22 mai: 13.
  • Jeudi 21 mai 36
  • Mercredi 20 mai: 40.
  • Mardi 19 mai: 21.
  • Lundi 18 mai: 10.
  • Dimanche 17 mai: 15.
  • Samedi 16 mai: 58
  • Vendredi 15 mai: 56.
  • Jeudi 14 mai: 50.
  • Mercredi 13 mai: 33.
  • Mardi 12 mai: 36.
  • Lundi 11 mai: 39.
  • Dimanche 10 mai: 54.
  • Samedi 9 mai: 44.