M. Katzav, 63 ans, est arrivé dans la matinée au tribunal de district de Tel Aviv mais a refusé de répondre aux questions des journalistes.

Le procès, au cours duquel au moins 56 témoins doivent défiler à la barre, s’était ouvert en mai dernier mais avait été ajourné dans la foulée après que M. Katzav eut plaidé non coupable.

Moshé Katzav, d’origine iranienne, avait démissionné de ses fonctions de chef de l’Etat en juin 2007 après avoir été suspendu dès janvier 2007 à sa demande, en raison des soupçons pesant sur lui.

Plusieurs de ses employées l’ont accusé de viol, harcèlement sexuel et actes indécents à l’époque où il exerçait les fonctions de ministre du Tourisme dans les années 1990 puis de chef de l’Etat après son élection en 2000. Il doit aussi répondre d’obstruction à la justice et de tentative de subornation de témoin.

Deux anciens ministres en prison Par ailleurs, deux anciens ministres israéliens ont été écroués pour purger des peines de prison pour corruption, a annoncé l’Autorité pénitentiaire. Il s’agit de Avraham Hirshson, ancien ministre des Finances, et de Shlomo Benizri, ancien ministre de la Santé et du Travail et figure éminente du parti ultraorthodoxe séfarade Shass.

Hirshson avait été condamné en juin dernier par un tribunal de Tel Aviv à cinq ans et cinq mois de prison ferme pour avoir détourné à son profit un million de dollars entre 1998 et 2005. Benizri a lui été condamné à quatre ans de prison ferme pour corruption, fraude et entrave à la justice.