Pour Joe Biden, la décision de la Cour suprême des Etats-Unis concernant la loi sur l’avortement de l’Etat du Texas est «une attaque sans précédent pour les droits constitutionnels des femmes», qui «provoque un chaos inconstitutionnel» et «insulte l’Etat de droit». Jeudi, la plus haute instance judiciaire du pays a refusé de bloquer le texte texan qui interdit l’avortement dès que des battements de cœur de l’embryon peuvent être détectés. Ce qui correspond à environ six semaines de grossesse. A ce stade, de nombreuses femmes ne savent pas qu’elles sont enceintes, et hormis l’urgence médicale, la loi ne prévoit aucune exception, y compris en cas d’inceste ou de viol.