Coupe du monde de saut: Freitag loin devant, Ammann 10e

Simon Ammann a pris la 10e place du deuxième saut de Coupe du monde dimanche à Harrachov (RépubliqueTchèque). L’Allemand Richard Freitag s’est imposé pour la première fois à ce niveau sur les traces de son père. Ammann a réussi son meilleur saut de l’hiver dimanche à midi lors de la qualification. Le quadruple champion olympique n’a malheureusement pas pu rééditer son exploit lors du concours. Il a concédé quelques mètres aux meilleurs sauteurs. Le timing était bien le point faible du Saint-Gallois dans ce deuxième concours. Après un bon saut en première manche (8e), il a reculé lors de la deuxième manche pour terminer à la 10e place. Son 9e rang à Lillehammer reste donc son meilleur résultat de la saison. Richard Freitag a donc fêté sa première victoire en Coupe du monde. Ironie du sort, il l’a réalisé à l’endroit même où son père Holger s’était imposé il y a près de 29 ans. Freitag est après Severin Freund, le deuxième jeune Allemand, formé par l’ancien entraîneur de Swiss Ski, Werner Schuster (Aut), à gagner au plus haut niveau cette saison. Freitag s’est imposé devant Thomas Morgenstern et Freund. L’actuel leader de la Coupe du monde Andreas Kofler s’est classé cinquième. Pas d’exploit par équipes L’équipe de Suisse n’a pas signé d’exploit dans le concours par équipes de samedi. Simon Ammann, Gregor Deschwanden, Pascal Egloff et Marco Grigoli ont échoué au 9e rang. Ils n’ont donc pas pu prendre part à la manche finale d’une épreuve logiquement remportée par la Norvège, manquant la 8e place pour 4,5 points. Les Norvégiens ont créé la surprise en s’imposant avec plus de 30 points d’avance sur l’Autriche. Les «Aigles» autrichiens n’avaient plus été battus dans un concours depuis mars 2010. Ils restaient sur huit succès d’affilée, inclus les deux titres des Mondiaux 2011. ■ Londres, futur «pygmée du monde?» Le vice-Premier ministre britannique Nick Clegg, allié aux Tories dans un gouvernement de coalition, a estimé dimanche que son pays risquait d’être «isolé et marginalisé» dans l’Union européenne après l’opposition du Premier ministre conservateur David Cameron à un changement de traité à 27 à Bruxelles vendredi, se déclarant «amèrement déçu» (...). «Il y a maintenant un vrai danger de voir le Royaume-Uni isolé et marginalisé dans l’Union» a déclaré Nick Clegg sur la BBC. Lire: Les dissensions de la coalition, sur la BBC Et: L’accord de Bruxelles divise le gouvernement Le Non de David Cameron lors du sommet de Bruxelles suscite des dissensions croissantes au sein du gouvernement de coalition avec les «lib-dem», il est soutenu par une large majorité de la population britannique (62%), selon un sondage publié dimanche par le Mail on Sunday. Mais Nick Clegg a déclaré qu’il se battrait «bec et ongles» contre une sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, qui ferait du pays «un pygmée» dans le monde . (AFP) ■ Manuel Noriega extradé au Panama L’ancien dictateur du Panama Manuel Noriega, 77 ans, à l’issue d’une peine de prison à Paris, a quitté dimanche la capitale française pour être extradé vers son pays, ont constaté des journalistes de l’AFP à l’aéroport d’Orly. Renversé il y a 22 ans par ses anciens alliés américains, Manuel Noriega devrait purger dans son pays trois peines de 20 ans de prison pour des disparitions d’opposants. Il était détenu depuis 2010 en France pour blanchiment d’argent, après avoir passé plus de 20 ans en cellule aux Etats-Unis pour trafic de drogue.Son retour suscite quelques inquiétudes au Panama, au regard des secrets qu’il pourrait détenir sur des figures politiques et des grandes fortunes édifiées sous son régime. (AFP) ■ Début des législatives en Côte d’Ivoire, boycottées par le parti de Laurent Gbagbo Environ 5,7 millions d’inscrits sont appelés aux urnes pour ce vote à un tour, qui doit permettre au pays de sortir définitivement d’une grave crise postélectorale ayant fait 3000 morts entre décembre 2010 et avril 2011. Les bureaux de vote doivent fermer à 18h00 (heure suisse).Le parti de l’ancien président Gbagbo, actuellement ncarcéré à La Haye pour être jugé par la Cour pénale internationale boycotte ce scrutin, que la coalition soutenant le président Alassane Ouattara est assurée d’emporter. Le taux de participation et la sécurisation du vote constituent deux importants enjeux, après une polémique sur la présence pendant la campagne auprès de certains candidats de militaires armés, sans accord préalable de leur hiérarchie et en violation de toutes les règles de neutralité. (AFP) Lire: Les Ivoiriens aux urnes pour tourner la page Accord à Durban sur le climat, enfin Les représentants de quelque 190 pays ont fini par adopter dimanche à Durban une feuille de route vers un accord pour tous les pays de la planète en 2015 sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre. L’objectif est que cet accord entre en vigueur à l’horizon 2020. Mais la nature juridique de l’accord devra encore être précisée. Au bord de l’épuisement après 14 jours de négociations et deux nuits blanches, les ministres et délégués réunis à Durban (Afrique du Sud) ont également trouvé un accord pour poursuivre, au-delà de 2012, le protocole de Kyoto. (ATS) Lire:Une feuille de route pour le climat, et encore beaucoup de questions Et: Un accord «positif» pour la Suisse Avec ce protocole, la communauté internationale voulait limiter la hausse de la température de la planète à +2 degrés Celsius. L’addition des promesses des différents pays en termes de réductions d’émissions ne permet cependant pas, loin s’en faut, d’atteindre cet objectif.

SAMEDI 10 DECEMBRE ■ Pas de Lys Assia pour l’Eurovision, mais les Tessinois de Sinplus Le choix est fait: c’est le groupe Sinplus qui représentera la Suisse à l’Eurovision Song Contest en mai 2012 à Bakou, en Azerbaïdjan. Les deux frères tessinois Ivan et Gabriel ont convaincu le public samedi soir avec leur hit «Unbreakable».Face à 13 autres candidats, ils ont emporté les faveurs d’une majorité de téléspectateurs qui pouvaient voter au cours d’une émission spéciale.La Romande Lys Assia n’a donc pas réussi son pari de représenter à nouveau les couleurs de la Confédération, 55 ans après une première sélection. Relire: Lys Assia repart pour un tour à l’Eurovision Les demi-finales de l’Eurovision Song Contest se tiendront les 22 et 24 mai prochains dans la capitale de l’Azerbaïdjan, suivies de la grande finale le 26 mai. (ATS) ■ Réinvestiture de Cristina Kirchner La présidente argentine réélue haut la main il y a un mois et demi, a prêté serment samedi devant le Congrès pour un second mandat de quatre ans, en présence de plusieurs homologues latino-américains dont la Brésilienne Dilma Rousseff ou le Bolivien Evo Morales.La présidente, âgée de 58 ans, porte encore le deuil plus d’un an après la mort de son mari et prédécesseur Nestor Kirchner (2003-2007), terrassé par une crise cardiaque à ses côtés le 27 octobre 2010. Elle a été réélue le 23 octobre avec plus de 54% des voix après avoir été au plus bas en 2009 à l’issue d’un long conflit avec les agriculteurs (AFP) ■ Cologna loin derrière, à Davos Dario Cologna n’y arrive décidément pas à Davos. Le Grison a terminé l’épreuve des 30 km de Coupe du monde à la 23e place, à plus de 2’40 de son grand rival norvégien Petter Northug. Northug a ainsi remporté sa troisième victoire de l’exercice, la deuxième en individuel, après ses succès à Kuusamo (25 km libre) et à Sjusjoen (relais 4 x 10 km). Le fondeur de 25 ans, double Champion olympique à Vancouver et septuple Champion du monde, a glané son 12e succès en Coupe du monde. Il a devancé au final le Français Maurice Manificat de 51’’ et le Tchèque Lukas Bauer (Tch) à 59’’5. Le deuxième meilleur Suisse dans la cité rhétique a été Toni Livers. Le fondeur de Trun (GR) a pris un honorable 24e rang à 2’44. (SI) ■ Manifestations à Genève Deux défilés dans les rues genevoises ce samedi: celui d’une centaine de partisans de la démocratie en Russie, qui ont voulu montrer leur soutien aux manifestants de Moscou et Saint-Petersbourg Lire: A Genève aussi, des manifestants contre Poutine Et celui d’un millier de Tibétains et sympathisants du Tibet de toute la Suisse, qui se sont rassemblés sur la place des Nations, pour marquer la Journée internationale des Droits de l’Homme. Ils ont demandé une intervention diplomatique des dirigeants politiques occidentaux. Devant eux, l’empreinte de treize corps dessinés sur le sol faisait référence aux treize personnes qui se sont immolées ces derniers mois. (ATS) ■ L’UDC veut récupérer son 2e siège au nom de la concordance Devant les délégués du parti, réunis dans la salle de gym de la caserne de Chamblon (Vaud), la présidence a insisté sur la nécessité de refermer la parenthèse Widmer-Schlumpf. Christoph Blocher a aussi relativisé la crise qui a suivi l’éviction de Bruno Zuppiger. Lire le reportage sur place de notre journaliste Pierre-Emmanuel Buss: L’UDC réaffirme la nécessité de «respecter la concordance» et Hansjörg Walter, symbole d’une UDC qui refuse de tendre la main à la Romandie Cérémonie des prix Nobel à Oslo La présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf, sa compatriote Leymah Gbowee et la Yéménite Tawakkol Karman, figure de proue du «printemps arabe», ont reçu samedi le prix Nobel de la paix, annoncé début octobre. Le Comité Nobel a voulu dédier cette récompense aux femmes, qui «portent la moitié du ciel», selon les mots du président du comité Nobel, Thorbjoern Jaglan. Toutes vêtues de costumes traditionnels, les lauréates ont accepté le Nobel sous les youyous d’une assistance qui comprenait notamment la famille royale norvégienne et la Franco-norvégienne Eva Joly, candidate écologiste à la présidentielle française. Relire: Le Nobel de la paix couronne la lutte de trois femmes (08.10.2011) Le prix Nobel consiste en une médaille d’or, un diplôme et un chèque de 10 millions de couronnes suédoises (1,36 million de francs) que les trois lauréates se partageront en trois parts égales. Les Nobel de littérature, de chimie, de physique, de médecine et de sciences économiques devaient être remis le même jour à Stockholm. (AFP) ■ Démantèlement d’Occupy Boston La police de Boston a délogé tôt samedi matin les manifestants d’Occupy Boston de la place qu’ils occupaient dans le quartier des affaires de cette ville du nord-est des Etats-Unis, procédant dans le calme à l’interpellation de 32 hommes et 14 femmes. Selon son site internet, le mouvement indiquait que certains manifestants se sont regroupés devant South Station, une gare de Boston. (AFP) ■ Moscou: des dizaines de milliers de manifestants contre le régime Poutine La police est très présente dans le centre de Moscou, où une dizaine de milliers de manifestants sont déjà réunis pour dénoncer la fraude massive aux élections législatives, pour un rassemblement anti-Poutine qui promet déjà d’être d’une ampleur inédite.Lire: Des dizaines de milliers de manifestants contre Poutine et Le Kremlin assiégé par la génération Internet Conseil fédéral: les Vert’libéraux demandent de la clarté à l’UDC face au PLR Le président des Vert’libéraux, interrogé ce matin sur Heute morgen, de la radio alémanique DRS, a pressé l’UDC de déterminer sa position face au PLR. Selon Martin Bäumle, les chances de réélection mercredi au Conseil fédéral d’Eveline Widmer-Schlumpf ont augmenté et Johann Schneider-Ammann dispose de bonnes cartes. Le groupe PLV décidera mardi prochain, veille du scrutin, de l’attribution des 14 voix dont il dispose. Martin Baümle n’a pas précisé si les Vert’libéraux vont soutenir une éventuelle candidature de l’UDC contre le PLR. Mais il estime que l’UDC devrait dire clairement si elle se lance contre le PLR. «Plus cette position de l’UDC se fait attendre, plus il est difficile d’obtenir un réel soutien dans un tel scrutin.» Le nouveau candidat UDC Hanjörg Walter avait exclu un tel scénario jeudi. (ATS) ■ Durban: 12 jours, pas assez de temps pour négocier selon Paris et Berlin La France et l’Allemagne ont estimé samedi matin que la conférence climat de Durban, en Afrique du Sud, qui jouait les prolongations samedi, risquait d’aboutir à un échec en raison d’une mauvaise gestion du temps et du départ annoncé de nombreux délégués. Pour la ministre française de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, «le message qui nous revient est qu’on pourrait ne pas avoir de séance plénière (qui doit adopter les décisions de la conférence) avant 16h00 (15h00, heure suisse). Mais à cette heure-ci, les délégués des pays en voie de développement seront partis, il y a des problèmes d’agenda, de réservations d’avion... Ce n’est pas réaliste!», a expliqué la ministre française. La conférence climat de Durban sous l’égide de l’ONU a débuté le 28 novembre et aurait dû s’achever hier soir, mais les ministres et délégués des plus de 190 pays représentés ne sont pas tombés d’accord sur un texte esquissant les contours d’un futur traité pour lutter contre le réchauffement. L’Afrique du Sud, qui préside la conférence, a multiplié les «indaba», terme zoulou désignant les conférences réunissant les anciens pour tenter de faire émerger une solution. Qui tarde, donc. (AFP/ATS) Lire aussi: Course contre la montre à Durban ■ RD-Congo: Kabila proclamé élu Après des jours d’attente, les réultats officiels étant toujours repoussés, le président sortant de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, 40 ans, a finalement été proclamé vendredi soir vainqueur avec 48,95% des voix de l’élection présidentielle du 28 novembre. Son rival Etienne Tshisekedi, 78 ans, est crédité lui de 32,33% des suffrages. «Je considère (ces résultats) comme une véritable provocation à notre peuple et je les rejette en bloc», a réagi Etienne Tshisekedi. «Par conséquent, je me considère depuis ce jour comme le président élu» de la RDC. Il refuse cependant de recourir à la Cour suprême, compétente pour toute contestation électorale, estimant qu’elle est une «institution privée» de M. Kabila. Quelques incidents ont éclaté dans Kinshasa, sous haute surveillance policière et militaire depuis mardi, et des tirs ont été entendus vendredi peu après l’annonce de la victoire de Kabila. C’est en Blgique surtout que des heurts ont eu lieu. Une manifestation de partisans d’Etienne Tshisekedi a dégénéré après l’annonce de la réélection de Joseph Kabila, à Matonge, le quartier «africain» de la capitale de l’ancienne puissance coloniale, avec des voitures incendiées, des jets de projectiles sur la police. Un élu local a aussi été molesté. (AFP/ATS) Relire: Multiples appréhensions en RD Congo (09.11.2011)