Valais: le projet de parc naturel Val d’Hérens enterré

Cinq communes valaisannes sur sept ont refusé mercredi et dimanche en votation le projet de parc naturel régional (PNR) Val d’Hérens. Avec les deux communes restantes, le parc ne peut atteindre les 100 km carrés contigus nécessaires. Le projet est donc mort.

Les citoyens se sont prononcés sur le contrat négocié entre les communes partenaires et l’Association du parc. Le non l’a emporté aux Agettes (75%), à Evolène (69%), Saint-Martin (56%), Hérémence (63%) et à Grône (53%). Le oui est sorti des urnes à Vex (59%) et à Mont-Noble (55%). La participation a été très importante, dépassant les 80% dans certaines commune.

L’issue du scrutin met fin à plusieurs semaines de débats exacerbés entre partisans et opposants. Les premiers, parmi lesquels figuraient les exécutifs et les offices du tourisme des communes concernées, ont tout fait pour rassurer la population et démontrer l’intérêt d’un tel parc notamment pour l’économie, le tourisme et l’environnement de la région.(ATS)

Violences et manifestations au Kazakhstan

Des manifestations inédites au Kazakhstan ont eu lieu dimanche à Aktau, dans l’ouest du pays, après des heurts samedi soir dans la région qui ont fait un tué. Des centaines de manifestants faisaient face à l’armée sur fond de mécontentement d’employés du secteur pétrolier.

Dimanche matin, 500 protestataires s’étaient réunis près de la principale place d’Aktau, la capitale régionale, qui totalise 160 000 habitants. Bravant un froid polaire, ils ont défié des forces de sécurité présents en grand nombre, a constaté un journaliste de Reuters sur place.

Samedi, de nouveaux affrontements entre policiers et manifestants ont fait un tué et onze blessés dans la région, quelques heures après l’instauration de l’état d’urgence. Les violences de samedi ont porté le bilan de deux jours d’affrontements à treize tués et une centaine de blessés, mais beaucoup plus selon l’opposition qui parle de dizaines de tués. (ATS)

Israël libère 550 prisonniers palestiniens

L’Etat hébreu devait relâcher dimanche soir 550 prisonniers palestiniens. Cette libération s’inscrit dans le cadre de la deuxième phase de l’échange avec le soldat franco-israélien Gilad Shalit, qui a retrouvé la liberté en octobre après cinq ans de captivité dans la bande de Gaza.

La Cour suprême israélienne a levé le dernier obstacle en rejetant vendredi des appels contre ces libérations. Parmi les détenus qui devaient retrouver la liberté à la tombée de la nuit figurent six femmes, ainsi qu’un Franco-Palestinien, Salah Hamouri.

Selon les services pénitentiaires, 40 prisonniers vont retourner dans la bande de Gaza, deux à Jérusalem-Est, deux en Jordanie, le reste en Cisjordanie. La plupart des prisonniers relâchés purgent des peines de prison pour tentative d’homicide, tentative d’attentats ou appartenance à un groupe terroriste.

Selon un accord conclu avec le mouvement islamiste palestinien Hamas, grâce à une médiation de l’Egypte, Israël a relâché le 18 octobre un premier contingent de 477 détenus palestiniens le même jour que la libération de Gilad Shalit. L’accord prévoyait qu’un deuxième contingent de 550 détenus devaient être relâchés dans les deux mois. (ATS)

Naufrage d’une plate-forme pétrolière russe: deux morts et 51 disparus

La plateforme Kolskoye sur laquelle travaillaient 67 personnes se trouvait à 200 kilomètres du rivage lorsque l’accident s’est produit en raison de vents violents et par une température de -17 degrés.

Pour le moment 14 personnes ont été secourues, certaines dans un état préoccupant et deux corps ont été retrouvés dans une eau à -3 degrès. Les recherches pour tenter de retrouver les 51 personnes manquantes ont été interrompues par la tombée de la nuit alors que deux hélicoptères et un avion survolaient toujours la zone, a précisé l’agence Interfax citant un responsable local.

Une enquête a été lancée sur les circonstances de l’accident et pour rechercher d’éventuelles violations des règles de sécurité, selon un communiqué des autorités. La plateforme effectuait une mission de prospection dans l’ouest du Kamtchatka pour la compagnie Gazflot, une filiale de Gazprom. (AFP)

Pascal Broulis demande une représentation équilibrée des régions au Conseil fédéral

Le président de la Conférence des gouvernements cantonaux, critique dimanche la nouvelle composition du Conseil fédéral. Le Conseiller d’Etat vaudois estime que les régions n’y sont pas représentées de façon équilibrée. Il souhaite que la clause cantonale soit à nouveau inscrite dans la Constitution. Pascal Broulis a annoncé qu’il poursuivrait son travail de promotion de l’arc lémanique, ainsi que la collaboration entre régions du pays au sein de la Conférence des gouvernements cantonaux. (ATS)

Poursuite des affrontements au Caire

Des affrontements se poursuivaient dimanche dans le centre du Caire pour la troisième journée consécutive entre forces de l’ordre et manifestants. Ces heurts ont fait dix morts et près de 500 blessés depuis vendredi.

Les violences, à coups de pierres et de morceaux de métal, se déroulaient de part et d’autre d’un mur en béton érigé par les forces de l’ordre sur une grande avenue conduisant de la place Tahrir, haut lieu de la contestation, au siège du gouvernement, où la confrontation avait débuté vendredi matin.

Ces violences sont les plus graves depuis les affrontements similaires qui avaient fait 42 morts, principalement au Caire, quelques jours avant le début le 28 novembre des premières législatives depuis la chute de Hosni Moubarak en février, chassé sous la pression de la rue.

Le ministère de la Santé a annoncé samedi soir un bilan de dix morts et près de 500 blessés depuis vendredi. Le parquet a ordonné le maintien en détention pour quatre jours de 17 personnes arrêtées samedi. (ATS)

Scrutin décisif au Conseil d’Etat vaudois

Les Vaudois désignent dimanche le successeur du conseiller d’Etat Jean-Claude Mermoud décédé en septembre. Un duel oppose l’écologiste Béatrice Métraux à l’UDC Pierre-Yves Rapaz. Le Conseil d’Etat pourrait basculer à gauche lors de cette complémentaire.

Au premier tour, Béatrice Métraux était arrivée en tête avec 44,56% des suffrages, devançant Pierre-Yves Rapaz de 5200 voix (40,33%). Arrivé troisième avec 10,09% des voix, le candidat centriste de Vaud Libre, Emmanuel Gétaz s’est retiré de la course.

L’élection constitue un enjeu important: si la Verte, donnée favorite, l’emporte, le Conseil d’Etat basculera à gauche, une expérience que le canton a déjà brièvement vécue de 1996 à 1998 avec l’élection du popiste Josef Zisyadis. Le Conseil d’Etat réunirait alors pour quelques mois deux Verts, deux PS, deux PRD et un libéral. L’UDC perdrait son seul siège de conseiller d’Etat en Suisse romande.

Mais quelque que soit le verdict des urnes dimanche, tout sera remis en jeu en mars 2012, lors des élections générales au Conseil d’Etat et au Grand Conseil. Parmi les sortants, le conseiller d’Etat écologiste François Marthaler ne se représente pas. (ATS)

Retrouvailles des Beach Boys pour les 50 ans du groupe

Le célèbre groupe de rock californien, idole des années 60, a annoncé qu’il allait se reconstituer pour son 50e anniversaire. L’événement sera marqué par la sortie d’un album et une tournée mondiale de 50 concerts.

Les membres fondateurs du groupe, connu entre autres pour des succès planétaires tels que «Good Vibrations» and «Surfin’ USA», qui avaient déjà alimenté les rumeurs sur la possibilité de retrouvaille lorsqu’ils ont sorti une version nouvelle de «Do it Again», ont travaillé en studio pour un tout nouvel album.

Ils se produiront en public le 12 février à Los Angeles, lors de la cérémonie des Grammy awards, avant de commencer leur tournée à La Nouvelle Orléans en avril, ont annoncé les vieux rockers sur leur site web. Les dates et les lieux des concerts n’ont pas été précisés dans l’immédiat. (ATS)

■ La tempête Washi fait plus de 650 morts aux Philippines

La tempête tropicale Washi, qui a balayé le sud des Philippines, a causé la mort d’au moins 650 personnes. Elle a laissé des milliers d’autres sans abri, eau et électricité, dans un paysage de désolation envahi par l’odeur des corps décomposés.

La Croix Rouge a indiqué dimanche que Washi, qui a frappé les côtes philippines à partir de vendredi soir, avait provoqué la mort d’au moins 497 personnes. Le bilan s’alourdira très probablement, a-t-elle prévenu. Au moins 160 habitants sont portés disparus.

Le gouvernement et la Croix Rouge des Philippines ont lancé des appels à l’aide pour nourrir, vêtir et abriter plus de 35’000 personnes réfugiées dans des centres d’évacuation. L’armée, dont 20’000 soldats ont été mobilisés, continuait de retirer des cadavres ensevelis sous des torrents de boue. (ATS)

Occupy Wall Street: nouvelles manifestations

Plusieurs centaines de manifestants du mouvement «Occupy Wall Street» sont descendus samedi dans les rues de New York dans le but d’installer un nouveau campement sur une parcelle de terrain appartenant à l’Eglise. La police a procédé à de nombreuses arrestations.

La police n’a pas été en mesure de fournir le nombre exact de manifestants arrêtés mais, selon Gideon Oliver, président du bureau new-yorkais de la National Lawyers Guild, association d’avocats défendant le mouvement Occupy Wall Street, environ 55 manifestants ont été interpellés, dont entre cinq et 10 membres du clergé.

Les manifestants ont tenté de pénétrer sur un terrain de l’Eglise de la Trinité à l’aide d’une échelle. Ils ont ensuite marché dans les rues de Manhattan jusque dans la soirée, bloquant la circulation par endroits.(AFP)

SAMEDI 17 DECEMBRE

Des centaines de disparus dans un naufrage en Indonésie

Un bateau à bord duquel se trouvaient 380 immigrants, la plupart venus du Moyen-Orient, a sombré samedi au large de la côte Est de Java, en Indonésie. Le naufrage a fait plus de 300 disparus, a annoncé un haut responsable des services de secours.

Seul 76 occupants du navire ont pu être secourus, a indiqué Sahrul Arifin, responsable des situations d’urgence et de la logistique au sein du Centre de gestion des catastrophes de Java-Est.

De puissantes vagues ont fait couler le bateau de bois à environ 90 km des côtes. «Notre équipe de secours a commencé à inspecter la surface autour du lieu du naufrage, mais nous envoyons à présent des sacs mortuaires sur le lieux», a ajouté Arifin.

Les autorités indonésiennes supposent que les passagers du navire étaient des immigrants clandestins venus de plusieurs pays, dont l’Iran et l’Afghanistan. L’Indonésie sert de point de transit à de nombreux clandestins venus du Moyen-Orient et d’Asie et cherchant à rejoindre l’Australie. (AFP)

Syrie: la Ligue arabe pourrait saisir le conseil de sécurité de l’ONU

La Ligue arabe, qui semblait pourtant optimiste dans la matinée, a haussé le ton dans l’après-midi contre le régime du président Bachar el-Assad, dont la répression a fait cinq tués samedi selon des militants et plus de 5000 tués en neuf mois selon une estimation de l’ONU.

«Les ministres arabes des Affaires étrangères qui se réunissent le 21 décembre vont discuter» de la saisie du conseil de sécurité, a déclaré le premier ministre du Qatar, Hamad ben Jassem Al-Khalifa, à l’issue d’une réunion à Doha du comité ministériel de la Ligue arabe sur la Syrie.

La démarche de la Ligue arabe est destinée à «faire adopter (par cette instance) les décisions arabes plutôt que d’autres», a-t-il ajouté en référence à une proposition de résolution de la Russie, jugée insuffisamment sévère pour Damas par plusieurs pays occidentaux.

A Damas, une délégation irakienne dirigée par le conseiller pour la Sécurité nationale, Falah al-Fayyad, en visite dans la capitale syrienne pour tenter une médiation, a de son côté parlé de discussions «positives» avec le président Assad.

Réunion en Tunisie

Dans cette région, trois civils, dont deux enfants, ont été tués par les forces de sécurité qui ont tiré à l’aveugle dans le village de Kafarsajna, tandis que deux autres personnes ont été tués dans des opérations militaires à Jabal al-Zaouia, où plus de 150 chars ont pénétré, selon l’OSDH.

Au Liban voisin, un agriculteur syrien a été tué par l’explosion d’une mine alors qu’il traversait la frontière par un passage illégal, selon une source médicale libanaise. Un responsable local a par ailleurs annoncé le décès d’un jeune Libanais, blessé mercredi par des tirs syriens dans l’est du pays.

Dans le même temps, le Conseil national syrien (CNS), qui représente la majorité des courants d’opposition au régime de Damas, organisait un congrès en Tunisie. Ses membres discutaient à huis clos de l’organisation de l’opposition dans le but d’accélérer la chute de Bachar al-Assad.

La chanteuse Cesaria Evora est morte

La chanteuse Cesaria Evora, connue sous le nom de la «diva aux pieds nus», est morte, samedi 17 décembre, à l’âge de 70 ans. L’information, d’abord diffusée par des médias portugais, a été confirmée par le ministre capverdien de la culture, Mario Lucio Sousa.

Les Tunisiens commémorent leur révolution

Des milliers de Tunisiens, dont le président Moncef Marzouki, se sont rassemblés samedi à Sidi Bouzid pour commémorer le premier anniversaire de leur révolution. Le soulèvement populaire a été déclenché le 17 décembre à la suite de l’immolution par le feu d’un vendeur ambulant de cette cité.

Cette ville, d’une région défavorisée du centre ouest, où le jeune Mohamed Bouazizi s’était immolé par le feu devant la préfecture pour protester contre la saisie musclée par la police de son étal de fruits et légumes qu’il vendait sans permis pour faire vivre les siens, avait été l’épicentre de la contestation.

Le geste de désespoir du jeune homme avait déclenché des manifestations à Sidi Bouzid avant de s’étendre à tout le pays qui avait connu un mois de soulèvement populaire sans précédant, chassant Zine El Abidine Ben Ali après 23 ans de règne sans partage. (ATS) > A lire. «Mohamed, si tu savais...»

Législatives au Gabon peu d’affluence

Les Gabonais étaient appelés aux urnes samedi pour élire leurs députés. Les bureaux de vote ont toutefois connu peu d’affluence pour ce scrutin semblant acquis au Parti démocratique Gabonais (PDG) du président Ali Bongo et boycotté par une partie de l’opposition..

Les résultats, qui devraient être connus «probablement jeudi» selon une source proche de la commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap), conforteront très probablement la majorité absolue du PDG au pouvoir qui dispose aujourd’hui avec ses alliés de 98 des 120 sièges. A la mi-journée aucun incident n’a eu lieu dans les bureaux de vote, y compris à Port-Gentil, où les élections présidentielles de 2009 avaient donné lieu à des émeutes. (ATS)

Manifestation à Moscou

Quelques milliers de personnes ont manifesté samedi dans la capitale russe contre les fraudes qui ont marqué selon eux les élections législatives du 4 décembre et la victoire du parti du premier ministre Vladimir Poutine. Elles ont répondu l’appel du parti libéral Iabloko.

Des manifestants brandissaient des pancartes appelant à «boycotter les pseudo-élections», tandis que le chef de Iabloko, Grigori Iavlinski, probable candidat à l’élection présidentielle de mars, dénonçait dans un discours «le système politique actuel, qui ment, qui est corrompu, et sert les intérêts d’un petit groupe de gens».

C’était la dernière en date d’une série de manifestations sur le même thème qui ont rassemblé le week-end dernier jusqu’à 50’000 personnes sur la place des Marécages, dans le centre de Moscou. (AFP)

La neige débarque en plaine

La neige fait son arrivée en plaine: elle recouvre de son manteau blanc plusieurs régions de Suisse. «Les flocons tombent partout, mais en-dessous de 500 mètres, ils ne tiennent pas», a indiqué samedi à l’ats Dean Gill de MeteoSuisse. Ainsi, 5 cm ont été enregistrés à Neuchâtel, 15 cm à Sion et 2 cm en Ajoie dans le Jura. Genève, Lausanne et Bâle restent par contre «vertes».

Dans les Aples Bernoises, il est en général tombé entre 1,5 et 2 mètres de neige entre vendredi et samedi matin. Le record a cependant été mesuré au sommet Donin du Jour (VS), qui a vu s’accumuler 191 cm de neige en trois jours.

Samedi matin tôt, les vents dépassaient toujours les valeurs limite de danger pour les lacs et les aéroports en Suisse, mais les rafales n’atteignaient plus que 50km/h en plaine, a expliqué MeteoSuisse à l’ats. La situation devrait se normaliser dans l’après-midi. (ATS)

Affaire FC Sion - La FIFA menace de suspendre l’ASF

La FIFA a posé un ultimatum à l’Association suisse de football (ASF). Si l’ASF n’a pas puni le FC Sion d’ici au 13 janvier 2012, elle sera suspendue.

Cette suspension concernerait toutes les branches de l’ASF, aussi bien l’équipe nationale que les clubs helvétiques comme le FC Bâle en Ligue des champions. L’ASF, qui se préparait à une telle menace, s’est réunie samedi matin à son siège de Muri. Ses dirigeants doivent ensuite s’exprimer devant les médias, aux alentours de 12h. L’institution présidée par Sepp Blatter a notamment justifié cet ultimatum avec le jugement du Tribunal arbitral du sport (TAS), qui a confirmé jeudi dernier l’exclusion du FC Sion de l’Europa League.

Toutefois, si les Valaisans sont punis sur la scène européenne, ils ne le sont pas pour l’instant au niveau suisse. Malgré les protêts de plusieurs équipes, le club présidé par Christian Constantin n’a pas perdu de points au classement. (ATS)

■ L’armée égyptienne charge la place Tahrir

Les soldats égyptiens sont intervenus violemment sur la place Tahrir au Caire après des affrontements meurtriers avec des protestatairest Des soldats anti-émeutes ont également tiré des coups de feu en l’air. Les soldats ont arrêté des personnes et les ont frappées. Les contestataires, dont certains campaient sur la place Tahrir depuis le mois dernier, ont dû s’enfuir dans les rues environnantes.

L’intervention des militaires s’est déroulée après l’incendie d’édifices situées à proximité du parlement égyptien, selon ce témoin. Des heurts ont fait au moins huit morts et près de 300 blessés vendredi soir dans le centre de la capitale égyptienne. (AFP)

■ Trois hommes armés attaquent une banque soleuroise

Trois inconnus armés de pistolets ont dévalisé une banque vendredi après-midi à Bettlach, dans le canton de Soleure. Ils ont volé plusieurs dizaines de milliers de francs. Les malfaiteurs sont toujours en fuite, a indiqué la police cantonale samedi.

Le hold-up a eu lieu peu après 15h00. Les trois hommes ont menacé les employés, ainsi que les clients présents, et se sont fait remettre l’argent, qu’ils ont placé dans un sac de sport noir. Ils s’exprimaient avec un accent étranger.

Personne n’a été blessé. Un accompagnement psychologique a été mis sur pied pour les victimes. Dans l’espoir de retrouver les fugitifs, la police a publié les images de vidéosurveillance de la banque, une filiale de la Baloise Bank SoBa. (ATS)

Jacqueline de Quattro, lauréate du Champignac d’or 2011

La conseillère d’Etat vaudoise faisait partie des 41 candidats retenus par les lecteurs de «La Distinction» pour le traditionnel concours des plus belles performances oratoires romandes, indique samedi le journal. La ministre doit son triomphe à ces paroles sur les ondes de la RSR: «Je pense que dans toute réforme, il y a des choses qui changent», a-t-elle déclaré en décembre 2010. Elle précède Séverin Bez qui s’est distingué dans une lettre au Gymnase de Burier.

Le directeur de l’enseignement postobligatoire vaudois obtient le Champignac d’argent grâce à cette sentence: «Le tabagisme et la fumée passive étant des projets de santé publique majeurs, le Conseil d’Etat a décidé que la fonction publique devait jouer un rôle moteur».

La députée UDC vaudoise Fabienne Despot s’est illustrée également. Elle reçoit la mention «Double peine» pour la perle suivante: «Vous aviez, avant EVM, 120 à 130 hellénistes qui sortaient par année au canton de Vaud. Il y en a 7 à 12. Ça veut dire qu’on est en train de tuer les langues mortes».

La journaliste Natacha Van Cutsem est honorée quant à elle de la mention «Clairvoyance lumineuse». «Est-ce que vous avez aussi un regard, en tant qu’Ivoirien, sur ce qui se passe en ce moment?» a-t-elle posé comme question en juin dernier. (ATS)

Tempête meurtrière aux Philippines

La tempête tropicale Washi, qui balaie le sud des Philippines, a fait au moins 198 morts. Près de 400 personnes sont également portées disparues, selon un nouveau bilan fourni samedi par un porte-parole de l’armée, Leopoldo Galon. La tempête a d’abord touché l’île de Mindanao, où 97 corps ont été repêchés à Cagayan de Oro, un des principaux ports de l’île, et 75 à Iligan, un autre port du sud, a expliqué le colonel Galon. Selon lui, 375 personnes étaient portées disparues dans ces deux seules villes.

Près de 2000 personnes prises dans les inondations ont été récupérées par les secours militaires en camion, bateau ou hélicoptère, a-t-il ajouté. Les pluies qui sont tombées depuis 24 heures ont gonflé les rivières et provoqué des inondations.

Les Philippines sont touchées chaque année par une vingtaine de tempêtes. Deux violents typhons, Nesat et Nalgae, ont frappé l’archipel en septembre, tuant une centaine de personnes. En 2009, la tempête tropicale Ketsana, qui avait noyé une grande partie de Manille, avait fait 464 victimes. (ATS)