Haïti: douze candidats demandent l’annulation de l’élection présidentielle

Douze des 18 candidats à l’élection présidentielle en Haïti, dont les favoris Marlande Manigat et Michel Martelly, ont réclamé dimanche l’annulation du scrutin en cours, dénonçant des «fraudes» au cours d’un premier tour émaillé d’incidents qui ont fait des blessés.

Ces candidats, parmi lesquels des favoris tels Mirlande Manigat, le chanteur populaire Michel Martelly ainsi que Jacques-Edouard Alexis, ont dénoncé dans une déclaration commune «un complot du gouvernement et du Conseil électoral provisoire (CEP) pour trafiquer les élections au profit du candidat du parti au pouvoir».

Les opérations de vote ont déjà été annulées dimanche dans deux villes du nord d’Haïti, suite à des violences qui ont fait au moins deux blessés, tandis qu’un centre de vote a été saccagé à Port-au-Prince.

Les résultats du premier tour doivent être diffusés à partir du 5 décembre et proclamés le 20 décembre tandis que la passation de pouvoir entre René Préval et le nouveau président est prévue le 7 février. (ATS)

Federer l’emporte sur Nadal Roger Federer a remporté son cinquième Masters en battant l’Espagnol Rafael Nadal en trois sets 6-3, 3-6, 6-1, en finale dimanche à Londres. (ATS)

Ecofin: compromis franco-allemand

Les ministres européens des Finances, réunis dimanche, discutent d’une proposition d’accord concernant l’implication «au cas par cas» des banques privées dans le futur Fonds permanent de secours de la zone euro après 2013, a indiqué une source diplomatique européenne, selon laquelle le commissaire européen aux Affaires économiques Olli Rehn «a soumis aux ministres des Finances une proposition sur les contours du futur mécanisme».

«Cette proposition prévoit une contribution au cas par cas du secteur privé» à l’avenir au mécanisme, contrairement à ce que voulaient au départ les Allemands, qui souhaitaient une implication plus automatique, a ajouté cette source. C’est le résultat d’un «compromis franco-allemand» trouvé dimanche, a encore précisé la source européenne, après des négociations «difficiles».

Les dirigeants européens se sont mis d’accord en octobre pour «établir un mécanisme permanent de gestion de crise» après 2013, pour remplacer le Fonds de stabilité financière, mis en place au printemps pour trois ans. Le Fonds temporaire actuel est doté de 440 milliards d’euros de garanties financières des Etats de la zone euro, pour aider des pays en difficulté.

La Commission européenne a été chargée de préparer des propositions sur le mode de fonctionnement de ce mécanisme pour un sommet européen le 16 décembre, et notamment de définir la contribution au futur mécanisme des investisseurs privés, c’est-à-dire des banques et fonds d’investissement qui détiennent des titres de dette des Etats, afin qu’ils assument une partie du coût d’une crise budgétaire.

Mais les Européens «sont en train d’accélérer» leurs discussions sur le sujet, a indiqué la source diplomatique, en raison des craintes de contagion de la crise irlandaise à d’autres pays de la zone euro, comme le Portugal ou l’Espagne. (AFP)

En attendant les fuites de WikiLeaks

Les dizaines de milliers de documents secrets américains que WikiLeaks est sur le point de diffuser concernent «tous les grands sujets», a déclaré dimanche le dirigeant du site internet, Julian Assange, lors d’une visioconférence de presse avec des journalistes en Jordanie. Un moyen choisi car «la Jordanie n’est pas le pays le plus sûr quand on a la CIA à ses trousses», selon Julian Assange qui n’a pas précisé d’où il s’exprimait, mais évalué le nombre de documents à plus d’un quart de million.

«Ces 250’000 documents secrets émanent d’ambassades américaines dans le monde entier, et nous avons déjà pu constater que pendant la semaine passée, les Etats-Unis ont réagi en tentant d’amortir les effets que cela pourrait avoir», a-t-il ajouté. «Autant que nous sachions, et autant que quiconque ait porté des accusations un tant soit peu crédibles, pas un seul individu n’a été mis en danger à la suite de quoique ce soit que nous ayons publié», a-t-il affirmé.

Vers 18h00, heure suisse, WikiLeaks a fait savoir que son site était attaqué par des pirates cybernétiques, tout en affirmant que cela ne remettrait pas en cause les publications prévues. (AFP)

Irlande: accord très proche pour une aide de 85 milliards d’euros

Le gouvernement irlandais et la mission d’experts européens et du FMI sont tombés d’accord sur les grandes lignes d’un plan d’aide de quelque 85 milliards d’euros à Dublin, destiné notamment aux banques, a indiqué dimanche à l’AFP une source diplomatique. Ce programme de prêts de l’UE et du Fonds monétaire international – le deuxième pour un pays de la zone euro en six mois après la Grèce au printemps – doit encore être adopté dans la journée par les ministres des Finances européens qui se réunissent à Bruxelles à partir de 13 heures. «Le plan est prêt et doit être discuté et adopté aujourd’hui», a indiqué la source, proche des discussions en cours. Une partie importante du programme prévu, 35 milliards d’euros, doit servir à renflouer les banques irlandaises, criblées de dettes à la suite de l’éclatement d’une bulle immobilière. Le reste ira à l’Etat irlandais, qui a vu son déficit public bondir à 32,1% du PIB. Plusieurs dizaines de milliers de personnes, entre 50 000 et 150 000 selon les estimations, ont manifesté samedi dans le centre de Dublin contre ce plan de rigueur qui doit être soumis au Parlement irlandais. (AFP)

Péninsule coréenne: Pékin propose des consultations d’urgence

La Chine a proposé dimanche des consultations d’urgence des pays participant aux négociations à Six sur le programme nucléaire nord-coréen (deux Corées, Etats-Unis, Japon, Russie et Chine). Pékin sollicite ces discussions alors que la tension est très forte dans la péninsule coréenne. La Chine «propose la tenue de consultations d’urgence parmi les chefs des délégations des négociations à Six début décembre à Pékin pour échanger les points de vue sur les sujets de forte préoccupation actuellement», a déclaré Wu Dawei, chef de la délégation chinoise à ces pourparlers sur la fin du programme nucléaire nord-coréen. Le conseiller chinois sur la politique extérieure Dai Bingguo se trouve pour sa part à Séoul pour des discussions sur la confrontation tendue entre les deux Corées. La Corée du Nord a placé en mer Jaune des missiles sur leurs pas de tir. Ces mouvements coïncident avec le début de manœuvres aéronavales de la Corée du Sud et des Etats-Unis qui ravivent les tensions régionales. Pyongyang a promis une riposte militaire «sans pitié» en cas de violation de ses eaux territoriales. Les manœuvres navales coréo-américaines doivent s’étaler sur quatre jours. (AFP)

Côte d’Ivoire: ouverture des bureaux de vote

Les bureaux de vote ont ouvert dimanche à 07H00 (locales et GMT) en Côte d’Ivoire pour le second tour d’une présidentielle historique qui doit clore une décennie de crise politico-militaire. Quelque 5,7 millions de personnes sont appelées à départager le président sortant Laurent Gbagbo et l’ex-Premier ministre Alassane Ouattara, qui avaient réuni 38% et 32% des suffrages au premier tour le 31 octobre. Le scrutin se tient dans un climat de tensions au lendemain de la mort à Abidjan, dans le quartier populaire d’Abobo, bastion d’Alassane Ouattara, d’au moins trois personnes lors de heurts entre police et opposants qui protestaient contre un couvre-feu instauré pour la nuit et jusqu’à mercredi sur décision de Laurent Gbagbo. (AFP)

Elections à Haïti

Près de 5 millions de Haïtiens devaient voter dimanche dans 11’000 bureaux de vote pour choisir leur président et leurs parlementaires dans un pas meurtri par le séisme et une épidémie de choléra. Le président René Préval, qui n’est pas candidat à sa succession, a appelé samedi tous les Haïtiens à aller voter «dans l’ordre et la discipline». Un doute plane sur le niveau de la mobilisation des Haïtiens. Elle dépendra pour beaucoup de la crainte qu’inspire le choléra au moment d’aller voter. A la veille du scrutin, les Haïtiens ont reçu samedi des textos en créole envoyés par plusieurs candidats à la présidentielle. Un texto de la favorite des sondages, Mirlande Manigat, a fait vibrer les téléphones portables à Port-au-Prince: «Mes frères et sœurs, levez-vous pour que nos vies changent. Fait une croix sur le numéro 68. C’est moi Mirlande Manigat qui vous envoie ce message». Dans tout le pays, les bureaux de vote devaient ouvrir leurs portes à 06H00 (12H00 heure suisse) pour fermer à 16H00 (22 heures, heure suisse). (LT/AFP)

Espagne: les Catalans élisent leur Parlement et leur gouvernement

Les Catalans ont commencé dimanche à voter pour élire leur Parlement et leur gouvernement régional. Ce scrutin s’annonce comme une lourde sanction pour les socialistes, également au pouvoir à Madrid.Plus de 2700 bureaux de vote ont ouvert à 9 heures. Dans cette région industrielle de sept millions d’habitants, durement frappée par la crise économique, les sondages prédisent un vote sanction contre les socialistes, au pouvoir depuis 2003 en Catalogne. La puissante coalition nationaliste de centre-droit Convergencia i Unio (CiU) est donnée ultra-favorite et pourrait frôler la majorité absolue des 135 députés. (AFP)

L’Egypte élit ses députés dans un climat tendu

Les Egyptiens votaient dimanche pour le premier tour des élections législatives dans un climat tendu entre le parti au pouvoir, dont la victoire ne fait de doute pour personne, et les islamistes, officiellement interdits mais présents dans de nombreuses circonscriptions. Les électeurs, traditionnellement peu motivés par des scrutins jugés joués d’avance et souvent marqués par des violences, étaient peu nombreux à se rendre aux urnes en début de matinée au Caire et à Alexandrie (nord), la deuxième ville du pays, ont constaté des journalistes de l’AFP. Quelque 40 millions d’électeurs, sur 82 millions d’Egyptiens, sont appelés à renouveler l’Assemblée du peuple qui compte 518 sièges – 508 ouverts au vote et dix attribués par le président Hosni Moubarak. Le second tour est prévu le 5 décembre. (AFP)

Emplois menacés à la rédaction de la «BaZ»

Rédacteur en chef de la Basler Zeitung (BaZ) , Markus Somm a annoncé une réduction de l’effectif de la rédaction. Le groupe médiatique bâlois a changé de mains la semaine passée après les houleuses contestations du rôle d’expert confié à Christoph Blocher par les anciens propriétaires. Il est clair que la rédaction devra contribuer à la diminution des coûts, a expliqué Markus Somm dans un entretien que le magazine alémanique Schweizer Illustrierte publiera la semaine prochaine.

L’an dernier déjà, la BaZ avait congédié près de 30 collaborateurs de la rédaction. Markus Somm voit toutefois sereinement son avenir au sein du quotidien. Sa nomination en août avait créé l’émoi. La rédaction avait contesté la nomination du Zurichois, ancien rédacteur en chef adjoint de la Weltwoche –- magazine proche de l’UDC – et biographe de Christoph Blocher. A mi-novembre, le vice-président de l’UDC Christoph Blocher a été engagé comme conseiller afin que le groupe Basler Zeitung Medien (BZM) retrouve les chiffres noirs. Cette collaboration a suscité la colère au sein du journal bâlois et maintes protestations. Finalement, l’engagement a été annulé avec le changement de propriétaire: Tito Tettamanti et Martin Wagner ont vendu mercredi dernier la totalité du groupe BZM à Moritz Suter, ancien patron de la compagnie aérienne Crossair. (ATS)

■ Rio: intense échange de tirs à proximité du bastion des narco-trafiquants

Des centaines de policiers d’élite et de soldats brésiliens ont commencé dimanche matin à donner l’assaut contre des narcotrafiquants retranchés dans des favelas du nord de Rio, a constaté un journaliste de l’AFP. Des tirs nourris étaient entendus. Les quinze favelas du Complexo do Alemao étaient survolés par un hélicoptère blindé de la police. Quelque 600 trafiquants de drogue s’y étaient retranchés. Les policiers d’élite, le visage peint en noir, avançaient lentement vers l’intérieur de la favela en rasant les murs. Quelque 2’600 parachutistes, fusiliers marins, membres des forces d’élite de la police et policiers militaires étaient mobilisés pour envahir ces quartiers pauvres du nord de Rio. Les autorités avaient donné samedi un ultimatum de quelques heures, «jusqu’à la tombée de la nuit», aux trafiquants pour qu’ils se rendent, mais ceux-ci l’ont de facto rejeté. (AFP)

SAMEDI 27 NOVEMBRE

Masters: Roger Federer et Rafael Nadal en finale dimanche

La finale du Masters opposera Rafael Nadal à Roger Federer, dimanche à Londres. Le Suisse s’est qualifié facilement en battant le Serbe Novak Djokovic en deux sets 6-1, 6-4. Auparavant, l’Espagnol a triomphé du Britannique Andy Murray dans un match à suspense en trois sets 7-6 (7/5), 3-6, 7-6 (8/6). Il s’agira du 22e affrontement entre les Numéro 1 et Numéro 2 mondiaux, mais de leur premier en finale du Masters, où ils s’étaient déjà rencontrés deux fois, en demi-finale, à l’avantage de Federer en 2006 et 2007. (ATS)

Victoire de l’Autrichien Walchhofer à Lake Louise

L’Autrichien Michael Walchhofer a remporté samedi la première descente de la saison à Lake Louise, sa 16e victoire en Coupe du monde de ski alpin et la 12e dans la discipline reine. En 1 min 47 sec 78, il a devancé son compatriote Mario Scheiber et le Norvégien Aksel Lund Svindal, deuxième ex aequo à 55/100. Sur une piste sans grande difficulté, mais rendue sélective par la glace, Walchhofer, fort de son grand gabarit (1,92 m/95 kg), a fait la course en tête de haut en bas. A 35 ans, l’hôtelier d’Altenmarkt a redonné du piment à la descente autrichienne, éteinte la saison dernière. (AFP)

Haïti: «attentat contre un candidat»

La porte-parole d’un des favoris à l’élection présidentielle en Haïti, Michel Martelly, a annoncé que le candidat a été victime hier aux Cayes (sud) d’une embuscade qui a fait un mort et plusieurs blessés, ce que l’ONU a en partie confirmé. Karine Beauvoir a déclaré qu’il y avait eu un «attentat contre le candidat» vendredi dans la soirée dans la ville des Cayes. «Martelly était dans la rue avec ses partisans. Des gens attendaient dans une rue. Il y a eu une embuscade. Ils ont tiré sur la foule avec des armes automatiques», a-t-elle dit. «Il y a un mort et plusieurs blessés.» Le porte-parole de la police de l’ONU en Haïti a confirmé à la presse samedi que l’équipe de Michel Martelly avait été victime d’«un incident aux Cayes» la veille. (AFP)

■ Coup dur pour les Eglises neuchâteloises

L’entreprise Philip Morris ne versera plus sa contribution ecclésiastique aux Eglises réformées, catholique et catholique-chrétienne du canton de Neuchâtel. Celles-ci perdent entre 10 et 20% de leur budget de fonctionnement. La décision concerne non seulement les années à venir, mais aussi 2010, année pour laquelle les Eglises ont déjà engagé des dépenses. «[…] Cette entreprise a été un des principaux acteurs permettant aux Eglises d’assumer leur rôle au sein de la société neuchâteloise, en particulier dans les domaines du soutien humain, du service social et de la formation», soulignent les trois Eglises. Plusieurs prestations sont menacées, comme la présence régulière d’aumôniers dans les hôpitaux, les homes, la rue et les prisons ou la capacité à assumer la totalité des demandes de célébration de services funèbres. (LT/ATS)

Hold-up à l’explosif dans un bureau de change à Thônex: un blessé

Vendredi vers 18h30 à Thônex, dans le canton de Genève, plusieurs hommes lourdement armés ont attaqué un bureau de change Migros. De nombreux tirs ont été échangés avec les forces de l’ordre et un malfrat a été blessé. Les autres ont pris la fuite. «Il y avait du monde à proximité et plusieurs personnes dans le bureau de change. Beaucoup ont été choqués par le déroulement des faits», a indiqué Philippe Cosandey, porte-parole de la police genevoise, contacté samedi. Les voleurs ont d’abord neutralisé un agent de sécurité. A l’aide d’explosifs, ils ont ensuite fait voler en éclats une vitre de sécurité. Dans les secondes qui ont suivi l’explosion, l’un des agresseur s’est introduit dans le bureau de change. Ses complices ont alors neutralisé la zone avoisinante en menaçant de leurs armes des passants et des automobilistes. Surgissant du poste de police situé juste en face, plusieurs gendarmes ont été pris sous le feu des assaillants. D’importants dégâts ont été signalés dans les commerces avoisinnants. Une dizaine de véhicules appartenant à des tiers ont été endommagés voire détruits. «Blessé, un des malfrats a été arrêté à l’intérieur du bureau de change», a indiqué le porte-parole de la police genevoise. Les autres bandits ont pris la fuite vers la France. (LT/ATS)

Coupe du monde de fond: Cologna triomphe à Kuusamo

Le Grison Dario Cologna, 24 ans, a triomphé dans le 10 km classique de Kuusamo, cadre de la deuxième étape de la Coupe du monde. Il semble en mesure d’empocher dimanche les 200 points promis au vainqueur du mini-Tour de Ski organisé dans la station finlandaise. Cologna a devancé son dauphin Alexander Legkov (Russie) de 6’’7 à l’issue d’une course disputée dans des conditions particulièrement difficiles (-20° environ!). Il pointe au 3e rang du mini-Tour de Ski, malgré sa chute de la veille en quart de finale du sprint. Il s’élancera avec 9’’ de retard sur le leader provisoire Emil Jönsson (Suède) dimanche dans le 15 km en style libre, discipline dont il détient le titre olympique. (ATS)

Le pilote vaudois Pascal Grosjean tué dans un accident à Dubaï

Le pilote vaudois Pascal Grosjean est décédé samedi à l’âge de 39 ans après un dramatique accident sur l’autodrome de Dubaï. Celui que l’on surnommait «Gros-Gros» venait de remporter une course de Superbike lorsqu’il était heurté par le 3e de l’épreuve Tony Jordan, qui roulait alors à près de 200 km/h. Pascal Grosjean a été héliporté rapidement vers un hôpital, mais les secours n’ont rien pu faire pour éviter son décès. Tony Jordan se trouve également dans un état critique. (ATS)