«Dans la Pologne dictature communiste, je me suis battu pour la liberté: jamais je n’aurais pu imaginer que, trente ans plus tard, le scénario se reproduirait!» Sur le coup de 18 heures, ce dimanche à Varsovie, sous une masse de drapeaux européens, c’est une marée humaine que Jan est venu rejoindre sur la place Zamkowy, dans la vieille ville. Un lieu de rendez-vous qui n’est pas sans symbole: c’est précisément là où, le 1er mai 2004, s’étaient tenues des célébrations en l’honneur de l’accession à l’Union européenne (UE) de ce pays à forte tendance europhile.