Selon les évaluations basées sur les premiers bulletins dépouillés, Emmanuel Macron remporterait un second mandat face à Marine Le Pen lors du second tour de l’élection présidentielle française, avec un score évalué à 58% par IFOP-Fiducial pour TF1/LCI, et à 58,2% par Ispos-Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, France 2-RFI-MCD, Public Sénat-LCP Assemblée nationale et Le Parisien. Une avance moins importante qu’il y a cinq ans, lors de leur premier duel qu’il avait remporté avec 66,1% des voix. L'abstention, qui s'élevait à 25,44%, est cette année estimée à 28,8%, un chiffre jamais atteint depuis 1969.

Lire aussi: Résultats de la présidentielle française: l'abstention atteindrait 28%, le record de ces cinquante dernières années

Ces estimations s'appuient sur les premiers bulletins dépouillés dans une sélection de bureaux de vote ayant fermé leurs portes à 19h, et sont de ce fait plus fiables que les chiffres des sondages effectués au cours de la journée par les instituts de sondage Harris, IFOP, BVA et OpinionWay, qui donnaient Emmanuel Macron gagnant avec entre 55 et 58% des voix.

Le Temps accorde une attention particulière aux élections françaises. Cet article vous est exceptionnellement offert mais pour recevoir en primeur tous nos articles sur ce sujet, découvrez notre offre d’abonnement spéciale.

Sans être infaillibles pour autant: si la réélection d’Emmanuel Macron semble a priori confirmée, la marge de sa victoire pourrait changer à mesure que la soirée avance et que les résultats des plus grandes villes, dont les bureaux de votes ferment généralement à 20h, commencent à tomber. Au premier tour, le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon avait ainsi vu l’estimation de son score, initialement établie autour de 20% des voix, grimper à mesure que les résultats arrivaient, jusqu’à atteindre au final 21,95%.

Lire aussi: Comment «Le Temps» publie les résultats de l'élection présidentielle ce dimanche