Commentaire

Des retraités français si peu égaux

OPINION. L’argument financier pour la réforme du système français de retraite peut sembler le plus important vu de Suisse. La réalité est que la complexité actuelle entretient surtout d’intolérables inégalités

Vu de Suisse, l’argument fatal peut sembler financier. Avec ses déficits à répétition et sa forêt de «régimes spéciaux», dont certains permettent à quelques catégories de salariés d’arrêter de travailler dès 55 ans, le système français de retraite par répartition n’est simplement plus viable.

Le calcul est simple: comment payer les retraites de catégories d’âge nombreuses sur le plan démographique (celles du baby-boom), alors que les cotisations maigrissent, en raison du chômage de masse qui perdure dans l’Hexagone (près de 10% de la population active) et de la diminution structurelle de l’emploi salarié au sein des jeunes générations?