La multiplication des provocations chinoises à l’égard de Taïwan a relancé l’inquiétude ces dernières semaines: le détroit de Taïwan pourrait-il devenir le théâtre du prochain conflit mondial? En faisant voler 148 avions de combat dans la zone d’identification et de défense de Taïwan depuis le 1er octobre, jour de la Fête nationale chinoise, la Chine a passé un cap: même s'ils n'ont pas pénétré son espace aérien, jamais autant d’appareils n’avaient approché l’île indépendante, dont Pékin revendique la souveraineté. A Taïwan, ces attaques suscitent l’inquiétude: «La tension est au plus haut depuis quarante ans», a déclaré le ministre de la Défense taïwanais, Chiu Kuo-cheng.