La réunion conjointe des ministres de l’Intérieur et des Affaires étrangères débutera à 15H00 (13H00 GMT) à Luxembourg, après la réunion mensuelle des ministres des Affaires étrangères, a indiqué à l’AFP une porte-parole du Conseil européen, qui représente les 28 Etats membres de l’UE.

Le commissaire européen chargé du dossier, Dimitris Avramopoulos, a annulé un voyage dans les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, au Maroc, pour se rendre à Luxembourg où il retrouvera de la chef de la diplomatie de l’UE, Federica Mogherini.

M. Avramopoulos prépare une nouvelle «stratégie» sur l’immigration pour l’UE, qui doit être présentée à la mi-mai.

Les ministres de l’Intérieur italien, Angelino Alfano, espagnol, Jorge Fernandez Diaz, et allemand, Thomas de Maizières, ont déjà confirmé leur présence lundi à Luxembourg.

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a indiqué dimanche soir qu’il consultait les dirigeants européens sur l’organisation d’un sommet de chefs d’Etat et de gouvernement consacré à la question. Un tel sommet a été réclamé par le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, qui espère qu’il pourra encore être organisé cette semaine.

L’Union européenne est pointée du doigt pour sa passivité alors que les drames se succèdent en Méditerranée, où seulement 24 survivants ont été repêchés après qu’un chalutier eut chaviré dans la nuit de samedi à dimanche. Selon les survivants, il transportait au moins 700 personnes.

Ce nouveau drame fait suite à deux naufrages la semaine dernière, dont l’un a fait 400 disparus, et l’autre plus de 40, selon le récit de survivants à l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et des ONG.

Chaque jour, entre 500 et 1.000 personnes sont récupérées par les garde-côtes italiens ou des navires marchands. Plus de 11.000 l’ont été en une semaine.