Sous le soleil d’été, les drapeaux rouge-vert décorent Minsk, la capitale de la Biélorussie. Les affiches rappellent une date importante: l’élection présidentielle prévue ce dimanche. Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis vingt-six ans, y participe à nouveau. Mais une autre réalité, sous un drapeau blanc-rouge-blanc, symbole historique du pays, attire une jeunesse connectée qui a soif de changements.

Lire aussi: Un défi féminin enflamme la présidentielle biélorusse