L’Union européenne (UE) monte en puissance dans son arsenal de sanctions et la Suisse pourrait bien se mettre sur la même voie. Après avoir ciblé dimanche certaines banques russes qui seront déconnectées du système Swift ainsi que la banque centrale russe, le bloc européen est allé un cran plus loin dimanche en proposant à la fois d’acheter et d’envoyer des armes à l’Ukraine, de bannir de son territoire les chaînes Russia Today et Sputnik et en sanctionnant davantage le régime biélorusse et ses secteurs économiques les plus stratégiques. Des mesures qui devaient être actées entre dimanche soir et lundi.