L’UMP Françoise Grossetête est arrivée en tête en Rhône-Alpes avec 27% des suffrages. Mais la candidate de la majorité présidentielle est talonnée par le président sortant, le socialiste Jean-Jack Queyranne (25%). Ce dernier peut se réjouir car le bloc de gauche est potentiellement majoritaire avec l’appui notamment d’Europe-Ecologie, qui réalise un bon score (17,5%). Jean-Jack Queyranne devrait entamer des négociations afin de fusionner ses listes avec celles d’Europe Ecologie et du Front de Gauche (6,5%) afin de battre sa rivale de l’UMP, qui semble avoir épuisé sa réserve de voix.

Françoise Grossetête ne pourra pas, en outre, compter sur un report des voix du Front national car le parti d’extrême droite mené par Bruno Gollnisch a enregistré un bon score (14%), qui lui permet de se maintenir au second tour. Désillusion en revanche au MoDem (centre) et pour son leader Azouz Begag qui est au-dessous de 5%. En Franche-Comté, l’UMP Alain Joyandet (33%) devance la socialiste Marie-Guite Dufay (29,4%) et la frontiste Sophie Montel (13,73%).