Le chef des faucons rentre dans l'ombre. Richard Perle, qui fut sous-secrétaire au Pentagone sous Reagan, renonce à la dernière fonction qu'il occupait dans la maison militaire: le Defence Policy Board, organe consultatif auprès de Donald Rumsfeld, dont il était membre depuis 17 ans. Perle avait déjà dû renoncer l'an passé à la présidence du Board. On l'accusait d'utiliser son influence pour faire des affaires dans l'armement. Il y a deux raisons au retrait annoncé par lettre au ministre: Richard Perle vient de publier un brûlot stratégique, An End To Evil, plaidoyer agressif en faveur de la généralisation et de la perpétuation de la doctrine d'action préventive. Au moment où s'ouvre la campagne électorale, George Bush préfère que cet extrémiste prenne un peu de champ. Le co-auteur du livre, David Frum, écrivait il y a peu les discours du président; mais lui est déjà parti. Richard Perle présente un autre risque. Il était le proche conseiller, payé, du magnat de presse et lord britannique Conrad Black, qui a aujourd'hui de très gros problèmes financiers et judiciaires.