Avant l’invasion de son pays, Rinat Akhmetov était considéré comme l’homme le plus riche d’Ukraine. Cet oligarque, natif de Donetsk dans le Donbass, s’est construit un empire dans la finance, les médias, les télécoms, le commerce de détail, l’agriculture ou les transports. Il est le seul investisseur et propriétaire de la société SCM. Il possède par ailleurs le club de football du Chakhtar Donetsk, habitué des compétitions européennes. Mais ce sont les activités minières et métallurgiques de Rinat Akhmetov qui sont aujourd’hui les plus menacées par l’invasion russe. Sa société Metinvest est en effet propriétaire de l’immense aciérie Azovstal, dans la ville portuaire de Marioupol. Deux mille combattants ukrainiens, dont des membres du bataillon Azov accusés par Moscou d’être des «néonazis», mais aussi des centaines de civils sont toujours retranchés dans des bunkers sous l’usine. Rinat Akhmetov a répondu par écrit aux questions du Temps.