Quelque 2,8 millions de personnes décédées du Covid-19, sans doute deux fois plus. 352 millions d’individus infectés par le SARS-CoV-2, une explosion des inégalités et un accès très inégal aux vaccins, diagnostics et traitements thérapeutiques. Pour la 75e Assemblée mondiale de la santé (AMS), qui se réunit du 22 au 28 mai à Genève en présence de plusieurs dizaines de ministres, de chefs d’Etat et de gouvernement, l’heure d’un premier bilan est venue. Il est pour le moins contrasté, mais il constitue un bon indicateur de la manière dont la planète va gérer un éventuel sursaut du Covid-19 ou la prochaine pandémie.