Il a commencé à scruter la Chine en 1958 à travers une paire de jumelles. Roger Garside est alors à la tête d’une unité de Gurkhas à Hongkong. La nuit, devant son poste d’observation, des rescapés du Grand Bond en avant, affamés, viennent chercher refuge dans la colonie britannique. Dans la seconde moitié des années 1960, il est en poste à l’ambassade du Royaume-Uni à Pékin lorsque la Révolution culturelle terrorise le pays. Puis de nouveau dix ans plus tard, alors que le maoïsme cède la place aux réformes économiques de Deng Xiaoping qui, en l’espace de quarante ans, propulseront la Chine au rang de deuxième puissance mondiale.