Le chaos a une nouvelle fois rattrapé Boris Johnson. En quelques jours, deux de ses plus proches conseillers ont démissionné dans le plus grand fracas, après une féroce lutte de clans interne. Coup sur coup, Lee Cain, son conseiller en communication, et surtout Dominic Cummings, son principal conseiller, âme damnée du premier ministre britannique et personnage controversé, ont annoncé leur départ.

Lire aussi: Boris Johnson maintient son conseiller soupçonné d'avoir enfreint le confinement