Métro de la gare Victoria à Londres, 18h, heure de pointe. Il n’y a plus aucune place assise dans les wagons et les passagers s’entassent les uns contre les autres. Un rapide pointage permet de le mesurer: ce soir, environ 60% des gens portent un masque. Jeunes, vieux, hommes, femmes: il ne semble pas y avoir de population type à se déplacer à visage découvert.