La place Pouchkine, en plein centre de Moscou, est bouclée par des cordons de police. Ceux qui s’y aventurent se font embarquer sans ménagement. Alors les partisans d’Alexeï Navalny, réunis ce samedi dans la capitale pour exiger sa libération, se concentrent de part et d’autre des barrages, le long des boulevards adjacents, débordent dans la rue Tverskaïa et avancent vers le Kremlin. En passant à côté d’eux, les voitures klaxonnent en signe de soutien, comme le faisaient, cet été, les automobilistes biélorusses.

Lire aussi:La jeunesse russe crie sur les réseaux avant de le faire dans les rues