Une centaine de personnes ont manifesté samedi à Genève pour réclamer des élections libres et démocratiques en Russie. Des fleurs blanches, signe russe traditionnel de non-violence, ont été déposées devant la Mission permanente de la Fédération de Russie auprès de l’ONU.

Organisé en moins de deux jours sur les sites sociaux, ce rassemblement se voulait avant tout un soutien aux manifestations de Moscou et Saint-Petersbourg. «Il faut que les masses se réveillent même si c’est difficile de croire que l’on sera entendus. Il faut montrer à Vladimir Poutine que nous existons», explique Elena, qui vit en Suisse depuis 17 ans.

Pour elle comme pour beaucoup d’autres, des fraudes à grande échelle ont eu lieu durant les dernières élections. «Lorsque des gens ont présenté leur passeport pour voter, ils se sont vu répondre qu’ils avaient déjà voté! Nous voulons des élections justes et dont les résultats ne soient pas connus à l’avance. Et aussi que nos droits soient respectés», poursuit Elena.

La majorité des manifestants ont apporté des fleurs blanches en signe de non-violence. La police a malgré tout vérifé qu’elles ne contenaient rien d’autre, à la demande de la Mission permanente de Russie, avant de laisser cinq femmes les porter devant l’entrée. Elles ont également déposé une parcarte sur laquelle était écrit: «Vote honnête pour la Russie».