C’est certainement l’une des avancées les plus spectaculaires depuis le début de l’invasion russe, le 24 février, encore faudra-t-il qu’elle se concrétise. L’Ukraine et la Russie se sont mises d’accord pour rouvrir trois ports d’Odessa et relancer les exportations de céréales ukrainiennes, dont quelque 20 millions de tonnes sont bloquées dans des silos. La Russie, de son côté, reçoit la garantie qu’elle pourra également exporter ses produits agricoles, ainsi que des fertilisants dont le manque commence à se faire sentir un peu partout, au point de menacer les récoltes à venir.