Les Etats-Unis ont condamné, mardi soir, la dissolution de l'ONG Mémorial en Russie. «La persécution» de cette organisation gardienne de la mémoire des victimes du Goulag «est un affront à (ses) nobles missions et à la cause des droits humains partout dans le monde», a déclaré le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken, en référence à la décision de la Cour suprême russe d'accéder à la demande de Moscou de dissoudre cette ONG.

Pilier de la défense des droits humains, l’association fondée en 1988 par des historiens pour faire la lumière sur les crimes du communisme a été dissoute mardi par la Cour suprême, après des années de lutte contre un Kremlin de plus en plus répressif.