Le satellite iranien d’observation Khayyam a été lancé mardi depuis le Kazakhstan, selon une retransmission en direct de l’agence spatiale russe Roscosmos. Les images ont montré le satellite lancé depuis le cosmodrome russe de Baïkonour à l’heure prévue, 7h52 (suisse).

La semaine passée, un peu plus de deux semaines après la visite du président russe Vladimir Poutine en Iran, Moscou et Téhéran avaient confirmé le lancement de cet appareil.

«En coopération avec la Russie, le satellite Khayyam sera lancé par une fusée Soyouz la semaine prochaine depuis le cosmodrome (russe) de Baïkonour, au Kazakhstan", avait annoncé l’agence spatiale iranienne mercredi soir.

Surveillance des ressources hydriques ou usage militaire?

Ce satellite, nommé en l’honneur du poète et savant persan Omar Khayyam (1048-1131), a notamment pour but de «surveiller les frontières du pays», d’améliorer la productivité agricole, de contrôler les ressources hydriques et les catastrophes naturelles, selon les autorités iraniennes.

Le lancement de ce satellite suscite des inquiétudes, certains responsables occidentaux craignant que Moscou ne l’utilise pour soutenir son offensive en Ukraine, ce que réfute Téhéran.