Lorsqu’en 2014, la Russie avait annexé la péninsule ukrainienne de Crimée, des centaines d’artistes avaient accepté de signer une pétition du Ministère de la culture pour soutenir l’opération. Rien de tout cela cette fois-ci, mais l’opposition semble plus discrète qu’il y a huit ans. Ainsi, la pétition contre la guerre organisée par Elena Tchernenko, une journaliste de Kommersant considérée commme proche du pouvoir, n’a été signée que par une centaine de personnes.