C’est à 8h55 sonnantes qu’ont débuté ce lundi les discussions russo-américaines sur l’Ukraine à Genève dans le cadre du dialogue sur la stabilité stratégique mis sur pied au lendemain du sommet Biden-Poutine de juin dernier. L’enjeu est considérable. Il touche à la souveraineté de l’Ukraine ainsi qu’à la sécurité européenne. De l’issue de la rencontre de Genève pourrait dépendre l’éventualité d’un conflit très dangereux aux portes de l’Europe. Si les délégations de plus de vingt personnes de part et d’autre sont réunies depuis plusieurs heures à la mission des Etats-Unis, rien n’a filtré de la teneur et de l’état d’esprit des discussions. Mais les jours qui ont précédé cette rencontre entre les numéros deux de la diplomatie américaine et russe Wendy Sherman et Sergueï Ryabkov ont montré l’ampleur du chemin à parcourir pour que les deux puissances s’engagent à réduire les tensions entre les deux pays.