Les attaques terroristes sur les Etats-Unis en 2001 ont inauguré un siècle de tourments. Retrouvez tous nos articles et vidéos à l'occasion des 20 ans du 11-Septembre.

Le dictateur Saddam Hussein voulait que son palais de Tikrit dure toujours, ou au moins autant que les cités d’Ur et de Babylone, mais il n’en reste que des ruines. «Le gouvernement avait promis de restituer les parcs et les palais de Saddam au peuple irakien, mais rien n’est venu. C’est le contraire pour les djihadistes: on nous a annoncé leur mort, mais ils reviennent toujours», explique Ahmed, un professeur de mathématiques. Le gouvernorat de Salaheddine, dont Tikrit est la capitale, est en première ligne dans la lutte contre les djihadistes du groupe Etat islamique (EI), qui reconstituent un réseau et dont les attaques sont de plus en plus nombreuses. Treize policiers sont morts dans la dernière en date, dimanche, entre Tikrit et Kirkouk. Depuis l’intervention des Etats-Unis en Irak, prétextée à tort par la présence d’armes de destruction massive et le soupçon, jamais étayé ni avéré, d’une collusion entre Al-Qaida et la dictature irakienne, Al-Qaida, puis son avatar l’EI, a prospéré, a été défait et renaît désormais de ses cendres.