La semaine avait commencé par la proposition lancée par Joe Biden d’un sommet avec Vladimir Poutine. Elle se termine par de nouvelles sanctions américaines contre la Russie. Les Etats-Unis lui reprochent de s’être ingérée dans la dernière élection présidentielle, d’avoir organisé une vaste cyberattaque ayant visé des administrations et des entreprises américaines et d’avoir mis à prix la tête de leurs soldats en Afghanistan. Ils ont aussi expulsé dix diplomates russes et laissé entendre que des représailles secrètes – telle une opération cybernétique – étaient envisagées. Pendant ce temps, les mouvements de troupes russes aux frontières ukrainiennes suscitent l’inquiétude à Kiev. Samuel Greene, directeur du Russia Institute au King’s College de Londres, décrypte l’état des relations entre Washington et Moscou.

Le Temps: Les médias ukrainiens évoquent le risque d’une invasion russe. Est-ce crédible?