Samuel Schmid représentera la Suisse ce mardi et demain lors de l'inauguration du nouveau musée Yad Vashem à Jérusalem. Le mémorial a été érigé il y a cinquante ans à la mémoire des 6 millions de victimes de l'Holocauste. Une quinzaine de chefs d'Etat et de gouvernement ont été invités par le président israélien à assister à la cérémonie. Le président de la Confédération y prononcera un bref discours. Il sera accompagné à Jérusalem par Agnès Hirschi, belle-fille de feu le diplomate Carl Lutz. En poste à Budapest à la fin de la guerre, ce dernier avait sauvé des milliers de juifs en leur procurant des «laissez-passer» qui leur ont permis d'échapper à la déportation.

Samuel Schmid doit rencontrer mercredi le président Moshe Katsav et le premier ministre Ariel Sharon. Ces entretiens, précise le Département de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), font suite à la récente visite en Israël de la cheffe de la diplomatie Micheline Calmy-Rey, ce qui signifie qu'ils seront poursuivis dans le même sens sur la question de la situation humanitaire. Samuel Schmid et Ariel Sharon aborderont également les relations bilatérales. Le chef du DDPS a confirmé lundi devant le Conseil national que ses services travaillent sur un projet d'achat de matériel de télécommunication à Israël.