Mme Palin, plus jeune gouverneur d’Alaska et première femme à occuper ce poste, avait été révélée au grand public en étant désignée en 2008 co-listière du sénateur républicain John McCain, dans la course à la Maison Blanche. Son franc-parler avait séduit la base de l’électorat républicain pendant la campagne, mais ses gaffes et déclarations maladroites avaient aussi écorné son capital de crédibilité.

Depuis l’annonce de sa démission, début juillet, les spéculations vont bon train sur ses éventuelles ambitions nationales, notamment la possibilité qu’elle puisse devenir la candidate républicaine lors de la procaine course à la présidence, en 2012.

Une démission-tremplin?

Au cours d’une cérémonie dimanche au Pioneer Park de Fairbanks, deuxième ville du plus vaste Etat des Etats-Unis, Sarah Palin, 45 ans, a passé le flambeau de gouverneur à son adjoint, le lieutenent-gouverneur Sean Parnell. Mais elle n’a rien dévoilé de ses intentions. Ses derniers mots de gouverneur ont été consacrés à son bilan, marqué notamment par l’augmentation de la taxe sur les profits pétroliers ou une nouvelle législation sur l’éthique.

Cette dernière s’est d’ailleurs retournée contre Mme Palin, en lui valant près de vingt poursuites pour manquement à l’éthique et abus de pouvoir pendant son mandat.

Au cours de son discours, Sarah Palin, qui se décrivait pendant la campagne présidentielle comme «un pitbull avec du rouge à lèvres», a notamment appelé les habitants d’Alaska à «résister à l’asservissement du grand gouvernement central», en référence probable au plan de soutien à l’économie décidé par le président Barack Obama. «Soyez vigilants (avant) d’accepter les largesses du gouvernement; ce ne sont pas des cadeaux», a-t-elle ajouté. Les parlementaires d’Alsaka ont néanmoins décidé de se réunir en session spéciale, le 10 août, pour contourner le veto de Mme Palin et accepter les aides fédérales.

Sarah Palin a également réitéré ses propos adressés aux habitants d’Alaska, lors de l’annonce surprise de sa démission. «En prenant cette décision, je pourrai me battre encore plus pour vous, pour ce qui est juste, pour la vérité; et je n’ai jamais pensé qu’il fallait un titre (de gouverneur) pour faire cela», a-t-elle déclaré.

Née Sarah Heath le 11 février 1964 dans l’Idaho (nord-ouest), fille d’un enseignant et d’une secrétaire, Sarah Palin est diplômée de journalisme. Elle est entrée en politique en 1992, au conseil municipal de Wasilla (7.000 habitants), dont elle est devenue maire quatre ans plus tard, avant d’être élue gouverneur en 2006.

Sarah Palin est mariée et mère de cinq enfants.