Justice

Scandale 1MDB: la Malaisie a porté plainte contre Goldman Sachs 

Les poursuites concernent des filiales de la banque américaine et deux de ses anciens employés impliqués dans l'affaire de détournement présumé du fonds souverain malaisien 

Les autorités de Kuala Lumpur ont annoncé des poursuites pénales lundi contre la banque américaine Goldman Sachs et deux de ses employés dans le cadre du scandale de détournement présumé du fonds souverain malaisien 1MDB au bénéfice de l’ex-Premier ministre du pays.

Ces poursuites concernent des filiales de Goldman Sachs ainsi que les anciens employés Tim Leissner et Ng Chong Hwa, a déclaré dans un communiqué Tommy Thomas, l’attorney general de Malaisie, le principal conseil juridique du gouvernement, chargé des poursuites majeures.

Achat d’œuvres d’art et de yachts

La justice qui enquête sur l’affaire 1MDB, du nom du fonds souverain censé financer la modernisation de la Malaisie, a mis au jour des détournements présumés de milliards de dollars par l’ancien Premier ministre Najib Razak et ses alliés.

Lire aussi: L’affaire 1MDB ou la décadence des hyper-riches

Low Taek Jho, financier malaisien en fuite soupçonné d’avoir joué un rôle central dans le détournement de ces sommes ayant servi entre autres à l’achat d’œuvres d’art et de yachts, fait également l’objet de nouveaux chefs d’accusation dans le cadre du scandale.

La révélation du pillage du fonds souverain avait joué un rôle énorme dans la défaite électorale de Najib Razak en mai. L’ex-Premier ministre, son épouse et des proches ont été inculpés mais le responsable dément toute malversation.

Lire: L'épouse de l'ex-Premier ministre de Malaisie inculpée

La banque américaine avait réalisé trois émissions obligataires pour le compte de 1MDB pour un total de 6,5 milliards de dollars, en 2012 et 2013, recevant pour ses services 600 millions de dollars.

Deux hommes déjà inculpés par la justice américaine

Les poursuites annoncées lundi ont trait à ces obligations. D’après Tommy Thomas, 2,7 milliards de dollars ont été détournés à cette occasion.

Tim Leissner et Ng Chong Hwa, qui ont déjà été inculpés dans cette affaire par le département américain de la Justice, sont accusés d’avoir conspiré avec Low Taek Jho et d’autres pour acheter des responsables malaisiens et s’assurer que Goldman Sachs serait choisi pour réaliser les émissions obligataires.

Lire également: Une hallucinante collection de bolides genevois saisie dans l’affaire 1MDB

Les honoraires versés à Goldman étaient «considérablement plus élevés» que les taux de rémunération habituellement pratiqués, ajoute le communiqué. «La banque s’est présentée comme un conseiller/organisateur mondial de premier plan en matière d’obligations et doit observer les standards les plus élevés. Ils ne sont pas à la hauteur de ces standards.»

Publicité