C’est une visite complexe que le nouveau chancelier Olaf Scholz réalise ce lundi à Washington. Deux mois jour pour jour après son entrée en fonction, le social-démocrate est appelé à sortir de sa réserve et à éclairer ses partenaires, et l’opinion publique en général, sur sa politique concernant le dossier ukrainien. Alors que les Etats-Unis ont déployé 3000 soldats supplémentaires ce week-end en Pologne et en Roumanie, et que le président français Emmanuel Macron se rendait ce lundi à Moscou pour rencontrer le président Vladimir Poutine, certains médias américains se demandent ouvertement si l’Allemagne est un partenaire fiable.