L’essentiel

L’Euro de football ne se déroulera pas en 2020, mais en 2021, a annoncé l’UEFA.

En France, le confinement général de la population a débuté à midi.

L’expansion du nouveau coronavirus dans le monde:

Retrouvez les nouvelles de dimanche et de lundi.


■ L'Etat fédéral américain veut envoyer des chèques

L'administration Trump veut envoyer des chèques pour venir en aide aux Américains affectés par la crise du coronavirus dans les deux semaines, vient d'indiquer mardi le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin, promettant également «un plan de relance économique très important».

Des chèques avaient déjà été envoyés par l'administration Bush lors de la crise de 2008, rappelle l'agence AFP.

Steven Mnuchin souligne l'importance d'injecter sans délai des liquidités pour aider non seulement les ménages mais encore les petites entreprises les plus fragilisées par la crise.

Steven Mnuchin a par ailleurs indiqué que les compagnies aériennes dans une situation «pire que le 11-Septembre».

A ce propos: L’hélicoptère monétaire plane sur la Suisse 


■ Les spécialistes valaisans du secours: pas d'alpinisme

En Valais, Hôpital cantonal, organisations de secours et police s'associent pour lancer un appel aux sportifs: étant donné la forte sollicitation du système de santé à venir, ce n'est pas le moment de faire les guignols dans les montagnes.

Dans leur langage plus policé: «Nous demandons d’un front commun à la population de limiter au maximum certaines activités sportives comme le ski de randonnée, l’alpinisme, l’escalade, le canyoning, etc..., et de pratiquer d’autres sports avec prudence».


■ Huit cantons, dont trois romands, ont fait appel à l'armée

L'agence ATS signale que l'armée suisse a commencé à mobiliser les premières troupes chargées de soutenir les autorités civiles face au coronavirus. Mardi, huit cantons dont Vaud, Valais et Neuchâtel, l'avaient déjà sollicitée.

Le Conseil fédéral a décidé de mettre à disposition jusqu'à 8000 militaires d'ici fin juin au service des hôpitaux, de la logistique et de la sécurité. Une mobilisation d'une ampleur inédite depuis la Deuxième Guerre mondiale.

En début de semaine, une première volée de 6 formations sanitaires, soit 800 à 900 militaires, a été convoquée, a indiqué le brigadier Raynald Droz, chef d'état-major du commandement des opérations, mardi lors d'un point de presse. Jeudi, une nouvelle volée de 1000 à 1200 personnes sera sollicitée.

Pour l'instant, la priorité va au Tessin. Sept autres cantons ont déjà déposé des demandes pour soulager leur système sanitaire. Il s'agit de Neuchâtel, du Valais, Vaud, Berne, Bâle-Campagne, des Grisons et Thurgovie.


■ Frédéric Favre: «En restant à la maison, je peux sauver des vies!»

Le conseiller d'Etat valaisan Frédéric Favre a été testé positif au coronavirus. Le PLR est actuellement isolé à son domicile, où son état de santé est bon. Les autres membres du gouvernement valaisan ont subi des tests qui se sont révélés négatifs, mais par mesure de précaution, ils tiendront, demain, leur séance hebdomadaire par conférence téléphonique. Notre correspondant Grégoire Baur a joint le ministre.

Le Temps: Quels ont été les symptômes qui vous ont poussé à passer ce test?

Frédéric Favre: Le plus gros symptôme que j'ai eu, ce sont des douleurs musculaires accrues. J'ai passé le test hier (lundi) et ai obtenu les résultats ce matin. Ca fait bizarre de recevoir une telle nouvelle, mais je relativise, parce que pour la grande majorité des gens, la maladie passe d'elle-même et parce que ma femme et mes enfants ne sont pas des personnes à risques et que nous appliquons les consignes qui nous ont été données.

Savez-vous comment vous avez contracté le virus?

Non, je ne le sais pas. Peut-être est-ce un membre de mon entourage ou alors j'ai touché un objet infecté, je ne sais pas. J'ai essayé d'éviter tous les contacts, mais cela n'a pas suffi.

Quels enseignements retenez-vous de cette contamination?

Il faut impérativement que les personnes à risques restent chez elles. Pour le reste de la population, en cas de premiers symptômes, elles doivent suivre les instructions, pour protéger les personnes à risques. C'est exactement ce que j'ai fait et fais encore. En restant à la maison, je peux sauver des vies! Donc je le fais. C'est important pour que la propagation ralentissent.


■ Des centaines de personnes refoulées à la frontière

Depuis minuit, les entrées en Suisse sont strictement contrôlées aux frontières avec l'Italie, la France et l'Allemagne. Plus de 2200 personnes qui ne remplissaient pas les conditions n'ont pas pu entrer en Suisse ce matin, a indiqué Christian Bock, directeur de l'Administration fédérale des douanes. Pour la Suisse entière, les douanes ont constaté une baisse de 37% du trafic de personnes aux frontières en un mois. Au Tessin, le recul atteint même 73% par rapport au 17 février. Depuis minuit lundi, les entrées en Suisse sont strictement contrôlées aux frontières avec l'Italie, la France et l'Allemagne. Le Liechtenstein fait exception.

Environ 130 postes frontières ont été totalement ou partiellement fermés pour canaliser le trafic. D'autres fermetures sont encore à l'étude. Pour les marchandises, les importations, les exportations ou le transit fonctionnent normalement. Les douanes ont constaté un recul des volumes sans que ce soit alarmant.


■ Valais: un conseiller d'Etat testé positif

Frédéric Favre chef du département valaisan de la sécurité, des institutions et du sport, a été testé positif. Il est actuellement isolé à son domicile, indiquent les autorités cantonales. Les autres membres du gouvernement ont également subi un test, qui s’est révélé négatif.

Il a indiqué qu'il continuerait à diriger son département à distance. Par mesure de précaution, le Conseil d’Etat a aussi décidé de ne pas se réunir physiquement pour sa séance hebdomadaire mercredi. Elle sera organisée par conférence téléphonique.


■ Jusqu’à 20 000 morts au Royaume-Uni?

Le gouvernement britannique a jugé «raisonnable» d’estimer le nombre de cas d’infections au nouveau coronavirus à 55 000 dans le pays actuellement. Concernant le bilan final de l’épidémie, le conseiller scientifique du gouvernement, Patrick Vallance a déclaré: «si l’on peut limiter le nombre (de morts) à 20 000 ou moins, cela sera un bon résultat», ajoutant «mais cela reste terrible».

Officiellement, le nombre de cas recensés de la maladie Covid-19 au Royaume-Uni est de 1950 et de 55 morts selon le dernier bilan.


■ L’Organisation mondiale de la santé appelle l’Europe à la créativité

Chaque pays, sans exception, doit prendre les mesures les plus audacieuses pour stopper ou ralentir la menace du virus

Hans Kluge, directeur de la branche Europe de l’OMS

■ Les banques cantonales se préparent à soutenir les PME

Les PME en difficultés devraient trouver une oreille attentive auprès des institutions contrôlées par les cantons et garantes d’un certain service à la collectivité. Au Tessin, Bancastato a ainsi suspendu jusqu’en septembre l’amortissement des crédits pour toute entreprise de petite et moyenne taille qui en fera la demande.

Côté romand, la Banque cantonale neuchâteloise a prévu un dispositif similaire, notamment en termes de crédits. «Pour l’instant, nous n’envisageons pas de moratoire généralisé mais traitons les demandes au cas par cas», a indiqué le directeur général Pierre-Alain Leuenberger. «Nous nous attendons à des aides publiques également», a-t-il averti.

La Banque cantonale du Valais s’est engagée à aider des entreprises en proie à des problèmes de liquidités, notamment dans le secteur du tourisme. La Banque cantonale vaudoise a pris des mesures pour «maintenir ses services de conseil». «Rien n’est encore déterminé» pour la Banque cantonale du Jura. Les options seront étudiées au cas par cas, a expliqué une porte-parole. La Banque cantonale de Genève devrait publier ces prochaines heures un message destiné à sa clientèle entreprise. «Nous appliquons […] le report d’amortissements contractuels pour notre clientèle entreprise», explique pour sa part Christophe Mettler, porte-parole de la Banque cantonale de Fribourg, évoquant des demandes de plus en plus nombreuses.


■ L’Euro de football aura lieu en 2021, tout comme la Copa America

La compétition initialement prévue dans douze pays en juin-juillet, a été reportée à 2021, a annoncé l’UEFA, un report jamais vu en 60 ans d’existence du Championnat d’Europe des nations.

Ce report doit permettre à la Ligue des champions, la Ligue Europa et les championnats nationaux de clubs, suspendus face à la propagation de la maladie, d’aller à leur terme en profitant des dates ainsi libérées.

La Copa America, prévue du 12 juin au 12 juillet en Argentine et en Colombie, est également reportée à 2021, a annoncé de son côté la Confédération sud-américaine de football (Conmebol).


■ Cinq «garden parties» annulées à Buckingham palace

Rapportées par plusieurs médias anglais, ces annulations concernent des rassemblements qui peuvent attirer jusqu’à 8000 personnes sur les pelouses ripolinées de la résidence royale à Londres. Les garden parties de la Reine Elisabeth II, qui ont habituellement lieu entre mai et juin, attirent notamment une proportion importante de personnes âgées, soit une population à risque.


■ La Suisse atteint la barre des 2700 cas, selon la Confédération

Le nombre de cas de Covid-19 en Suisse et au Liechtenstein se monte désormais à 2700, selon l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), contre environ 2300 la veille. Tout le territoire est désormais touché, ajoute l’OFSP, qui fait état de 19 décès des suites de la maladie.

Ce n’est que le début de la vague

Daniel Koch, responsable de la division des maladies transmissibles de l’OFSP

La Confédération, qui renonce désormais à une présentation détaillée des données, relève que les chiffres du jour se basent sur les déclarations que l’OFSP a reçues jusqu’à ce mardi matin. C’est pourquoi ils peuvent diverger de ceux communiqués par les cantons. Selon un décompte de Keystone-ATS, le coronavirus a déjà fait au moins 25 victimes en Suisse depuis le 5 mars. Il s’agit principalement de personnes âgées ou souffrant déjà d’autres maladies.

L’OFSP peine à suivre l’évolution chiffrée des cas. Et cela dit beaucoup sur l’épidémie, selon Daniel Koch. «C’est pourquoi il est important de prendre toutes les mesures pour la freiner.»


■ Vaud: assermentation à huis clos


■ Risque de récession en Suisse

Dans leur scénario de base, les spécialistes de l’institut conjoncturel KOF s’attendent à un repli du produit intérieur brut (PIB) au premier et deuxième trimestres, ont-ils indiqué dans un communiqué. Sur l’ensemble de l’année, la Suisse ne devrait plus enregistrer qu’une croissance de 0,3%, contre une hausse de 1,8% attendue jusqu’à présent. En 2021, le KOF table toujours sur une progression du PIB de 1,4%. Jusqu’à fin juin, la consommation des ménages et les investissements des entreprises vont fortement reculer, au vu de la fermeture de nombreux magasins et de l’activité réduite des sociétés.

Tous les secteurs sont concernés et surtout les exportateurs qui pâtissent du ralentissement du commerce mondial. Le domaine de la santé constitue une exception et devrait nettement progresser, soutenant du coup le PIB helvétique. Les répercussions sur l’emploi devraient être contenues, grâce notamment aux mesures adoptées avec le chômage partiel. Pour le KOF, «une vague de licenciements» devrait ainsi être évitée.


■ 67 millions de Français confinés chez eux, 100 000 policiers et gendarmes déployés

A midi pile, la France est entrée dans un confinement totalement inédit dans l’histoire du pays. Pendant au moins deux semaines, l’ensemble de la population est ainsi appelé à rester chez elle sous peine d’amendes, à quelques rares exceptions près, personnels de santé ou forces de l’ordre notamment.

Concrètement, toutes les personnes qui circuleront devront être «en mesure de justifier leur déplacement», au risque de se voir infliger une amende jusqu’à 135 euros. Les déplacements tolérés sont ceux entre domicile et travail quand c’est absolument nécessaire, pour aller faire ses courses, pour raisons de santé, ou encore pour «motif familial impérieux ou l’assistance de personnes vulnérables», a détaillé le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Il a ajouté que 100 000 gendarmes et policiers étaient en train d’êtres déployés pour faire respecter ces directives.

Lire à ce propos: Les Français vont l’apprendre: le confinement, c’est ça


■ Près de 500 morts en Espagne

Environ 2000 nouveaux cas ont été notifiés en Espagne et 182 personnes sont mortes de l’épidémie en 24 heures, selon le dernier bilan des autorités. L’Espagne, quatrième pays le plus touché dans le monde, décompte désormais 11 178 cas et 491 morts. 1098 personnes ont guéri de la maladie, a détaillé Fernando Simon, responsable du centre d’alerte sanitaire national.


■ Retour des files d’attente d’antan aux frontières

Des longues files d’attente se sont formées dans la matinée à la douane de Vallorbe (VD), suite à la réintroduction des contrôles aux frontières. Certains automobilistes ont mis entre deux à trois heures pour passer la frontière. Les douaniers ont systématiquement contrôlé papiers d’identité et permis de travail. «Il fallait s’y attendre, au vu de la situation», a déclaré Donatella Del Vecchio, porte-parole de l’Administration fédérale des douanes. Les contrôles se sont faits dans le calme, les personnes comprennent la mesure, souligne-t-elle.

Cette attente avait également été constatée lors de la réintroduction des contrôles à la frontière sud, au Tessin, la semaine dernière. Le trafic va aussi se résorber lorsque les mesures seront mieux connues par la population, a ajouté la porte-parole.


■ Soins dentaires: seules les urgences sont maintenues

Les dentistes limitent dès à présent les interventions aux nécessités absolues. Tous les autres rendez-vous seront reportés, indique la société suisse des médecins-dentistes sur son site internet. Les douleurs dentaires continueront à être traitées. Tout comme les interventions suite à un accident ou les traitements pour prévenir les dommages structurels. Les travaux en cours peuvent être terminés. De manière générale, la protection est assurée grâce aux mesures hygiéniques des cabinets dentaires et le port du masque.


■ Le monde du cinéma n’est pas épargné

L’acteur norvégien Kristofer Hivju, qui incarne «Tormund» dans la série culte Game of Thrones a contracté le coronavirus mais se porte bien, a-t-il annoncé sur Instagram.

L’acteur britannique Idris Elba a lui aussi annoncé sur Twitter avoir été testé positif et s’être placé à l’isolement, sans pour autant avoir développé de symptômes.

L’acteur américain Tom Hanks, hospitalisé avec sa femme il y a quelques jours en Australie après avoir été testés positifs, a lui indiqué qu’ils avaient pu quitter l’hôpital.


■ Essai clinique en cours aux Etats-Unis

Le premier essai clinique pour tester un vaccin contre le nouveau coronavirus a débuté lundi à Seattle. Celui-ci «va inclure la participation de 45 adultes volontaires en bonne santé âgés de 18 à 55 ans pendant environ six semaines», ont indiqué les Instituts nationaux de santé américains (NIH). Les autorités américaines ont estimé qu’il faudrait encore un an à un an et demi avant que le vaccin soit disponible, si tout se passe comme prévu. Le vaccin se nomme mRNA-1273 et a été développé par des scientifiques des NIH et de l’entreprise de biotechnologies Moderna, basée à Cambridge dans l’Etat du Massachusetts. «Trouver un vaccin sûr et efficace afin d’éviter l’infection au SARS-CoV-2 est une priorité de santé publique», a déclaré Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des maladies infectieuses. «Cette phase 1 de l’étude, lancée en un temps record, est une étape importante pour s’approcher de ce but», a-t-il ajouté.


■ Les citoyens israéliens pourront être traqués par leur gouvernement

Israël a pris une mesure d’urgence autorisant le Service de sécurité intérieure (Shin Beth) à collecter «immédiatement» des données sur les citoyens afin de lutter contre la propagation du coronavirus, a indiqué le Shin Beth.

Selon des précisions de la mesure ayant fuité dans la presse israélienne, la police pourra obtenir, sans autorisation de justice, la localisation des porteurs du coronavirus et des personnes en quarantaine via les opérateurs téléphoniques. Le Shin Beth pourra utiliser la localisation des malades sur une période de 14 jours ayant précédé leur diagnostic afin d'«identifier leurs trajets et les personnes avec qui elles sont entrées en contact», selon ces détails.

«Le Shin Beth sait que cette mission dépasse ses activités antiterroristes habituelles, donc la demande a été étudiée avec le procureur général et approuvé par lui», a-t-il indiqué. D’après un dernier bilan du ministère de la Santé israélien, 304 personnes ont été contaminées et des dizaines de milliers d’autres sont confinées.


■ Le pays ralentit, les transports aussi

L’offre de transports publics s’adapte à la réduction des déplacements, relève notre correspondant à Berne Bernard Wuthrich. Dès jeudi, environ un train sur deux circulera sur le réseau CFF grandes lignes ainsi qu’en trafic régional. La cadence au quart d’heure sera supprimée. En trafic régional, la desserte passera au rythme d’un train toutes les trente minutes. Sur l’ensemble du réseau, la cadence passera à l’heure là où elle est normalement à la demi-heure. Plusieurs compagnies régionales réduisent également leur offre à l’image des Transports publics fribourgeois, qui passent à l’horaire des vacances scolaires.


■ Nationalisations envisagées en France et en Italie

Le gouvernement italien a annoncé qu’il entendait nationaliser la compagnie aérienne Alitalia, en grande difficulté depuis des années, dans le cadre de mesures économiques d’urgence qu’il a prises. Le conseil des ministres «prévoit la constitution d’une nouvelle société entièrement contrôlée par le ministère de l’Economie et des Finances, ou contrôlée par une société à participation publique majoritaire, même indirecte».

En France, le ministre des Finances, Bruno Le Maire, s’est déclaré prêt à recourir à «tous les moyens», y compris des nationalisations, pour «protéger» les entreprises françaises.


■ Le canton de Neuchâtel fait appel au soutien de l’armée

Neuchâtel a sollicité l’armée pour soulager son système sanitaire. Des hommes, du matériel et des véhicules ont été demandés et sont attendus d’ici à une semaine. L’armée va faire son appréciation en fonction des demandes des autres cantons, le Tessin ayant déjà notamment requis de l’aide. «On espère qu’on fera partie de ceux qui seront servis», a déclaré Alain Ribaux, conseiller d’Etat, sur RTN.


■ «Nous sommes confrontés à l’inédit»

Comment faire face, individuellement et collectivement, à cette «nouvelle norme» (temporaire), inédite et nécessaire, qui s’est brutalement imposée à nous? Le Temps a posé quelques questions à Dario Spini, professeur de psychologie sociale à l’Université de Lausanne. Selon lui, «la réaction normale face à l’inconnu est l’anxiété, voire, pour certains profils psychologiques, des réactions plus fortes de peur ou d’angoisse. Mais bien dosée, l’anxiété peut être utile à notre survie.»

Lire l’interview dans son intégralité: «Ce qui était «la norme» hier n’existe plus»


■ Volkswagen ferme la plupart de ses usines européennes

Le constructeur automobile allemand va fermer «de manière imminente» la «plupart» de ses usines en Europe pour «deux à trois semaines» en raison de l’épidémie du coronavirus, a annoncé mardi son patron, Herbert Diess.

S’il n’a pas détaillé le calendrier pour ces fermetures, les syndicats ont indiqué de leur côté que la production serait suspendue à partir de vendredi.


■ 45 milliards d’euros pour soutenir l’économie française

L’épidéme va plonger la France dans la récession en 2020, a estimé le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire, qui a dit tabler sur un recul du produit intérieur brut (PIB) de 1%. Le combat contre le cornavirus est donc «aussi une guerre économique et financière», a-t-il ajouté sur les ondes de la radio RTL. Il a aussi annoncé que le gouvernement allait mobiliser de manière «immédiate» 45 milliards d’euros pour soutenir les entreprises et les salariés, notamment via le report du paiement de toutes les charges fiscales et sociales dues par les entreprises. Un fonds de solidarité de 1 milliard d’euros «minimum» sera aussi créé «pour les microentrepreneurs, pour les plus petites entreprises, pour les indépendants, qui ont moins d’un million de chiffre d’affaires».


■ Suspense sur les primaires dans l’Ohio

Citant l'«urgence sanitaire», le gouverneur de l’Ohio a annoncé le report de ses primaires présidentielles quelques heures à peine avant l’ouverture des bureaux de vote. Une première dans la longue course à l’investiture démocrate dominée par Joe Biden face à Bernie Sanders.

Le gouverneur républicain a affirmé sur Twitter, tard lundi soir, que voter en pleine crise de Covid-19 «forcerait les employés des bureaux de vote et les électeurs à se placer dans une situation inacceptable de danger».

Les scrutins prévus mardi dans trois autres Etats, – Arizona, Floride et Illinois – étaient eux maintenus avec des mesures de précaution renforcées. Donald Trump avait jugé plus tôt «inutile» de reporter les primaires. La Louisiane, la Géorgie et le Kentucky ont d’ores et déjà reporté leurs scrutins à mai et à juin. D’autres Etats pourraient rapidement suivre.

Lire aussi: Le coronavirus menace la campagne présidentielle américaine


■ Dès midi, les Français n’ont plus le droit de sortir sans raison valable

Le président français Emmanuel Macron a décrété lundi soir le confinement généralisé de la population, sur le mode italien. Le second tour des élections municipales a aussi été reporté.

Nous sommes en guerre. Pas contre une autre nation, mais contre un ennemi invisible et insaisissable

Emmanuel Macron

A partir de mardi midi, les Français ne peuvent plus sortir de chez eux ni se réunir sans raison valable et «toute infraction sera sanctionnée», a averti le président.


Nos points scientifiques: