Le cimetière américain de Colleville-sur-Mer est un territoire concédé par la France, sous autorité de l'armée américaine. Pour la cérémonie, cette dernière a loué un immense champ agricole pour y installer quelque 1000 hommes et recevoir des centaines de journalistes. Ces derniers, déjà contrôlés de haut en bas par la police française, ont été de nouveau contrôlés à l'entrée du cimetière, avec portique électronique américain, fouille manuelle des sacs, allumage obligatoire des ordinateurs. Un gendarme en uniforme raconte qu'il a fait mine de regarder au-dessus de la haie qui clôt ce territoire au moment de l'arrivée de l'hélicoptère de George. Bush et que trois malabars ont surgi pour lui crier de déguerpir. Quant aux pompiers, ils sont encore étonnés d'avoir dû présenter leurs camions à la fouille.