Indonésie

Séisme et tsunami en Indonésie: le bilan dépasse les 800 morts

Après un séisme de grande magnitude, des vagues de six mètres ont déferlé vendredi sur une ville côtière de l'île des Célèbes. Le bilan est toujours provisoire ce dimanche

Mise à jour, dimanche 9h00

Le bilan du séisme suivi d'un tsunami qui a frappé l'île indonésienne des Célèbes est passé à au moins 832 morts, a annoncé dimanche l'agence de gestion des catastrophes précisant qu'il pourrait encore s'alourdir. C'est la ville de Palu qui a essentiellement été touchée.


Le bilan du séisme de magnitude 7,5 et du tsunami qui se sont produits vendredi sur l'île indonésienne des Célèbes s'est brutalement alourdi samedi. Il atteint 384 morts, selon l'agence de prévention des catastrophes. Des vagues de près de six mètres ont déferlé sur la ville côtière de Palu. Elle était encore secouée par de puissantes répliques dans la matinée.

«Quand la menace du tsunami s'est présentée hier, les gens vaquaient encore sur la plage, ils ne se sont pas enfuis tout de suite et sont devenus des victimes», a expliqué Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l'agence de prévention des catastrophes (BNPB), lors d'un point de presse à Djakarta. Outre les 384 morts, il a fait état de 540 blessés et de 29 disparus.

Des centaines de personnes s'étaient rassemblées sur la plage pour préparer les célébrations de l'anniversaire de la ville, vendredi soir. Des vidéos amateurs diffusées par des chaînes de télévision locales montrent les vagues s'engouffrant dans les bâtiments du littoral, ravageant les maisons et dispersant des conteneurs. Plusieurs milliers d'habitations, ainsi que des hôpitaux, des centres commerciaux et des hôtels se sont effondrés et un pont a été emporté, toujours selon Sutopo Purwo Nugroho.

L'institut météorologique et de géophysique indonésien a lancé une alerte au tsunami et l'a levée après 34 minutes plus tard. Beaucoup le lui reprochent, mais les autorités assurent que les vagues ont déferlé avant la levée de l'alerte.

Communications coupées

Le séisme et le tsunami ont provoqué une panne d'électricité qui empêche les communications et complique la coordination des secours. Le BNPB est sans nouvelles de Donggala, localité la plus proche de l'épicentre du séisme, situé à 27 km de Palu. Plus de 600'000 personnes vivent dans les deux villes.

Des avions militaires chargés d'aide humanitaire ont décollé de Djakarta, selon le ministre de la Sûreté. La piste et la tour de contrôle de l'aéroport de Palu ont été endommagées, mais il devrait être rouvert rapidement, assurent les autorités. Les routes sont coupées à l'Est et au sud de la ville. «Aucune évacuation n'a pu avoir lieu dans la zone sinistrée», a déploré un habitant interrogé par la chaîne Metro TV.

Un séisme de plus faible magnitude avait déjà fait un mort et une dizaine de blessés, vendredi, à Donggala.

Les Célèbes (Sulawesi en indonésien) sont situées à quelques centaines de kilomètres au nord-est de l'île touristique de Lombok, où une série de séismes a fait un demi-millier de morts en août. Des tsunamis s'étaient déjà produits en 1927 et en 1968 à Palu.

Publicité