Royaume-Uni

Selon les Anglais, le Brexit ne tient qu’à un poil de chèvre

Les négociations pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne risquent de prendre du retard. A cause d’un parchemin en peau de chèvre?

En français, on parle de bouc émissaire. Outre-Manche, cela donne le «Goatgate», le scandale de la chèvre. Le gouvernement de Theresa May attribue le probable retard dans l’ouverture des négociations sur le Brexit à des problèmes d’encre et de parchemin en peau de chèvre. Comme un étudiant qui justifierait un devoir non-rendu par une panne d’imprimante.

Les Européens ont beau s’impatienter, on ne change pas facilement le protocole de la monarchie britannique. A Londres, la nouvelle législature doit s’ouvrir lundi 19 juin par le discours de la reine Elisabeth II devant la chambres des communes. Sa majesté lira le programme du gouvernement calligraphié sur un parchemin spécial.

Encre et parchemin

Problème: l’encre met plusieurs jours avant de sécher. Theresa May n’a donc plus beaucoup de temps pour former une coalition, mettre le point final à son programme, puis ouvrir dans la foulée les discussions de divorce avec les Européens.

Lire aussi: «Le jeu dangereux de Theresa May en Irlande du Nord»

L’encre n’est qu’un prétexte, proteste au téléphone Paul Wright. Le manager de William Cowley, une fabrique au nord de Londres, fournit Buckingham Palace en vélins, des parchemins de luxe fabriqués à base de peau d'animal. «La reine avait donné son consentement à l’union de son petit fils William avec Kate Middleton par écrit sur un vélin. Ce document restera à la postérité puisque les vélins peuvent se conserver des milliers d’années, explique-t-il. La lettre signée par Theresa May pour activer le Brexit, le document le plus important de notre époque, est en simple papier. C’est une honte.»

Cette année, pour la première fois, le discours de la reine ne sera pas imprimé sur du vélin. «Tout cela pour quelques pounds d’économie», fulmine Paul Wright. Les députés britanniques débattent, eux-aussi, de supprimer l’archivage sur le même support des lois britanniques. Les rouleaux sont entreposées dans une tour de Westminster. Le parchemin fait de la résistance.

Publicité