«Un groupe terroriste armé a visé dans une opération de sabotage mardi à 03H00 locales (01H00 GMT) un gazoduc entre Kafar Abd et Rastane», dans la région de Homs, un haut lieu de la contestation contre le régime du président Bachar al-Assad, a précisé Sana.

«Une fuite d’environ 150.000 m3 de gaz s’est produite de ce gazoduc qui se dirige vers la centrale électrique Mhardé», ajoute Sana, indiquant que les réparations avaient commencé.

«Ce même gazoduc avait été la cible d’une opération terroriste le 12 décembre», affirme l’agence.

Plusieurs incidents visant des infrastructures d’acheminement d’hydrocarbures ont eu lieu depuis le 15 mars.

Depuis cette date, la répression du mouvement de contestation a fait plus de 5.000 morts, selon une estimation de l’ONU. Le pouvoir attribue les troubles à des «bandes terroristes armées».