Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le 28 avril dernier, Harvey Weinstein assistait à un hommage à «Reservoir Dogs»
© Charles Sykes

Etats-Unis

Selon la police new-yorkaise, l'enquête criminelle contre Harvey Weinstein «avance»

Le producteur de cinéma est accusé par plus d’une centaine de femmes d'agressions sexuelles ou de harcèlement. Le producteur, qui suit une thérapie dans un centre spécialisé, nie toujours toute relation non consentie 

L’enquête criminelle sur les accusations d’agressions sexuelles contre le producteur de cinéma Harvey Weinstein «avance», a affirmé Robert Boyce, inspecteur en chef de la police new-yorkaise. Mais il n’a donné aucun calendrier concernant une possible inculpation.

«Je suis en contact toutes les semaines avec le bureau du procureur (de Manhattan) Cyrus Vance», et «il me dit que le dossier avance», a rapporté lundi l’agent lors d’un point-presse sur la criminalité à New York. Mais «il n’y a pas eu de décision sur où (le dossier) va aller, ni à quelle date il pourrait être présenté à un grand jury», en vue d’une inculpation, a-t-il ajouté.

L’inspecteur en chef a par ailleurs indiqué que deux agents new-yorkais étaient actuellement à Los Angeles dans le cadre de cette enquête. «J’ai deux inspecteurs aujourd’hui à L.A., je les ai envoyés à Paris, je les ai envoyés presque dans le monde entier», a-t-il ajouté, sans donner de détails.

Retrouvez ici la chronologie: Harcèlement sexuel – l’affaire Weinstein et ses suites

«Un vrai dossier»

Début novembre, Robert Boyce avait indiqué tenir «un vrai dossier» contre Weinstein avec la plainte de l’actrice new-yorkaise Paz de la Huerta, qui a affirmé que le magnat désormais déchu d’Hollywood l’avait violée en 2010.

Plus d’une centaine de femmes, des actrices pour la plupart, ont rapporté depuis début octobre avoir été harcelées ou agressées sexuellement par Harvey Weinstein. Mais de nombreuses accusations sont aujourd’hui prescrites au pénal comme au civil, et très peu de femmes ont porté plainte. Le producteur, qui suit une thérapie dans un centre spécialisé, a nié toute relation non consensuelle par la voix de ses avocats.

Outre la plainte de Paz de la Huerta, des enquêtes criminelles sont également en cours à Los Angeles et à Londres pour des accusations de viol visant Harvey Weinstein.

Recrudescence de plaintes

La police new-yorkaise a par ailleurs indiqué avoir enregistré une recrudescence de plaintes pour viol depuis le début de ce scandale, qui a déclenché un torrent d’accusations d’agressions sexuelles contre des hommes de pouvoir, notamment dans le monde du divertissement, de la politique, des médias et de la culture.

Lire aussi: Harcèlement sexuel: le nombre de plaintes explose en France

A ce jour, «285 personnes sont sorties du silence» pour dénoncer des viols ne datant pas de cette année, contre 255 à la même date l’an dernier, a indiqué Robert Boyce. Il a estimé que c’était «une bonne chose» que les gens «sortent du silence et aient confiance» que justice sera faite.

Photographe Bruce Weber visé

Depuis les révélations sur le producteur de cinéma Harvey Weinstein, pas un jour ne passe sans que la liste d’hommes de pouvoir américains accusés d’abus sexuels, parfois pendant des années, ne s’allonge. Le célèbre photographe Bruce Weber est le dernier en date.

Selon une plainte déposée vendredi devant la Cour suprême de l’Etat de New York, Bruce Weber, 71 ans, qui a travaillé pour Vogue et aidé à forger l’image de marques comme Calvin Klein, Ralph Lauren et Abercrombie & Fitch, aurait abusé d’un mannequin masculin, Jason Boyce, en décembre 2014, lors d’une séance photo dans son studio à Manhattan.

Bruce Weber aurait demandé à Jason Boyce, alors âgé de 28 ans, de se dévêtir avant de procéder à des attouchements et d’obliger le jeune homme à l’embrasser. L’avocate de ce dernier, Lisa Bloom a indiqué à l’AFP avoir reçu depuis vendredi «d’autres appels avec des plaintes similaires».

Limogés ou suspendus

Ce week-end, c’est le célèbre chef d’orchestre du très prestigieux Metropolitan Opera de New York, James Levine, 74 ans, qui a été accusé d’avoir agressé sexuellement pendant des années un jeune musicien, à partir de 1985, à l’époque où la victime avait 15 ans. James Levine, qui continuait à diriger occasionnellement bien qu’il soit officiellement en retraite, a été suspendu dans la foulée.

A ce sujet: Plusieurs victimes présumées accusent le chef d'orchestre James Levine d’agressions sexuelles

Les secteurs américains du divertissement, de la politique, de la culture et des médias sont les principaux concernés par ces révélations, avec des dizaines de personnalités accusées. Ils ont pour la plupart été limogés ou suspendus.

Dossier
Harcèlement et agression sexuels, la loi du silence

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a