«Mes proches se sont fait refouler deux fois en tentant de prendre un avion pour quitter le pays, souligne Zubaida Akbar. Ils avaient pourtant les papiers nécessaires et étaient sur les listes des Américains! Mais accéder à la zone sécurisée de l’aéroport de Kaboul est presque impossible. Des milliers d’Afghans tentent de fuir dans la confusion totale, sans savoir où se diriger et, aux abords de l’aéroport, avec la présence de talibans armés et munis de leurs fouets, les gens se trouvent dans une situation de vie ou de mort. Ces évacuations sont organisées de façon catastrophique!»