Gérard Larcher peut dormir tranquille. Le président du Sénat français, ténor de l’opposition parlementaire conservatrice à Emmanuel Macron, semble assuré d’être réélu à la tête de la haute assemblée à l’issue des sénatoriales du 27 septembre. Sauf énorme surprise, c’est en effet sa formation de droite Les Républicains (déjà en pole position avec 144 membres) qui devrait tirer les bénéfices du renouvellement par moitié, ce dimanche, des 348 sénateurs.